Chelsea-PSG: Samuel Eto’o, l'homme providentiel est incertain

FOOTBALL L'attaquant des Blues n'est pas sûr d'être remis de sa blessure pour affronter Paris...

A Londres, Romain Baheux avec J. L.

— 

Samuel Eto'o lors du match entre Chelsea et Galatasaray le 18 mars 2014.
Samuel Eto'o lors du match entre Chelsea et Galatasaray le 18 mars 2014. — Kirsty Wigglesworth/AP/SIPA

On lui aurait demandé son code de carte de crédit, on aurait obtenu une réponse plus claire de la part de José Mourinho. «Je ne sais pas si Samuel Eto’o est apte à jouer, je ne pense pas. Mais il pourrait peut-être jouer demain.» Difficile d’en savoir plus. Depuis le quart de finale aller et la défaite de ses hommes à Paris, l’entraîneur de Chelsea entretient un certain mystère sur la présence de son avant-centre pour le match retour mardi soir. Blessé aux ischio-jambiers lors de la rencontre contre Arsenal le 22 mars, Eto’o pourrait cependant bien débuter face au PSG. «Même s’il est à 60 %, José Mourinho est capable de l’aligner, soutient Martin Lipton, journaliste au Daily Mirror. Il sait que sa simple présence peut impacter les Parisiens.»

Des rapports compliqués avec Mourinho

Plus que celle de Fernando Torres en tout cas. Décevant, l’attaquant espagnol se traîne sur les pelouses de Premier League. Au Parc des Princes, le technicien portugais avait même préféré miser sur l’Allemand André Schürrle, loin d’être un spécialiste du poste. De là à faire d’un Eto’o très loin de ses monstrueuses statistiques barcelonaises le sauveur de Chelsea? «Sur son intelligence, sur sa malice tactique, sa fluidité technique, il peut apporter. Cette saison il a marqué lors de tous les grands matchs de Chelsea, c’est le propre de Samuel depuis le début de sa carrière, souligne Claude Le Roy, ex-sélectionneur du Cameroun et proche du joueur. Il ne va plus aussi vite sur les trois premiers mètres, quand il explosait comme personne à ce poste, mais il compense par un sens plus aguerri du timing et une qualité mentale supplémentaire.»

En devenant le héros d’un renversement de situation en faveur des Londoniens, Samuel Eto’o prendrait une belle revanche sur le technicien portugais. En février, une séquence tournée par Canal + le montrait ironisant sur l’âge de son avant-centre -32 ans à l’époque- mais l’intéressé n’a pas du tout goûté l’ironie de la déclaration. «Il m’a appelé tout de suite pour en parler, raconte Le Roy. Je lui ai dit: «Surtout ne réagis pas au premier degré. Ne parle pas de toi à la troisième personne et réponds sur le terrain». Quelques jours plus tard, l’avant-centre imitait un vieillard en guise de célébration d’un but contre Tottenham. Stamford Bridge espère une autre facétie contre le PSG.