Dopage : Manzano passe au détecteur de mensonge

©2006 20 minutes

— 

Deux ans après avoir été à l'origine de l'affaire Puerto, Jesus Manzano, ancien coureur de la Kelme, persiste : il a bien croisé des footballeurs chez le sulfureux Dr Fuentes. Dans le cadre d'une émission de la chaîne Antena 3, Manzano a accepté de répondre à 27 questions sous le contrôle d'un détecteur de mensonge. L'occasion de confirmer qu'il avait rencontré des footballeurs évoluant en équipe d'Espagne, des boxeurs et des athlètes. Une accusation sincère selon la machine. Expliquant avoir reçu des menaces de mort, l'ancien coureur a refusé de donner des noms. Il avait précisé quelques jours auparavant que ces joueurs appartenaient « à l'élite du football espagnol ».

Dans une interview accordée au quotidien Le Monde, le docteur Fuentes avait reconnu avoir « soigné » d'autres sportifs que des coureurs, avant de revenir sur ses déclarations qui avaient suscité un tollé général de l'autre côté des Pyrénées. « En Espagne, pour impliquer des footballeurs dans une affaire de dopage, une preuve ne suffit pas. Il en faut une centaine », confiait Jesus Manzano en sortant des studios de télévision.

Contrôlé positif à la testostérone en juin 2005, le coureur espagnol Inigo Landaluze ne sera pas suspendu. Son dossier a été classé sans suite par l'Agence française antidopage en raison d'une erreur administrative dans la procédure.