Qui a dit: «Je n’ai rien à démontrer, j’appartiens au groupe des grands joueurs, pas des bons joueurs»

UN INDICE Ce n’est pas Zlatan Ibrahimovic…

J.L.

— 

Samuel Eto'o, le 26 janvier 2014 à Londres
Samuel Eto'o, le 26 janvier 2014 à Londres — Ben Queenborough/BPI/RE/REX/SIPA

Le plus gros melon du foot européen est dans la place, et il s’appelle….Samuel Eto’o. Interrogé par le monde sur ses prestations pour le moins hésitantes avec Chelsea cette saison, l’attaquant camerounais a mis les choses au point d’entrée : «Je n'ai rien à montrer. Je suis Samuel Eto'o. «Je n'appartiens pas au groupe de joueurs considérés comme bons, mais au groupe des grands joueurs». Du Zlatan dans le texte, l’humour en moins.

A part ça, l’ex-meilleur attaquant du monde autoproclamé est aussi revenu sur son exil russe à l’Anzhi Makhachkala. Avec une nostalgie insoupçonnable. «J'étais très bien à Moscou, et encore plus heureux au Daghestan ! Je crois que ce sont mes meilleures années dans le football. Où j'ai vraiment été tranquille. C'est là où j'ai eu le plus l'impression de partager et surtout d'apporter quelque chose.» Comme Lassana Diarra, quoi.