PSG: «J’ai envie de continuer au PSG mais tout ne dépend pas de moi», assure Alex

FOOTBALL En fin de contrat avec le club parisien cette saison, Alex s’exprime sur son futur au sein du club...

Julien Choquet

— 

Alex et le PSG ont été tenus en échec par Anderlecht, le 5 novembre 2013 au Parc des Princes.
Alex et le PSG ont été tenus en échec par Anderlecht, le 5 novembre 2013 au Parc des Princes. — C.Ena/SIPA

Alex vit une belle saison du côté du PSG. Si belle qu'il s'est même révélé décisif récemment, en marquant à deux reprises lors des deux derniers matchs du PSG. Le défenseur brésilien est bien à Paris et souhaite continuer au sein de ce club, comme il l'a annoncé cette après-midi en conférence de presse. « J’attends la fin de la saison pour mieux réfléchir même si j’ai envie de rester, mais tout ne dépend pas de moi. Je dois faire mon travail au mieux, mais je suis motivé pour continuer au PSG. » Lucide sur ses performances, le brésilien est aussi conscient que son rôle d’extracommunautaire « est quelque chose qui peut poser problème, la mission du club étant d’apporter les meilleurs joueurs possibles ».

Alors quid d’un retour au Brésil s'il ne trouvait pas d’accord avec la direction ? Le défenseur n’y pense pas : « Ma volonté n’est pas de rentrer au Brésil, mais de rester un ou deux ans en Europe, notamment ici au PSG. Je me donne les moyens pour atteindre les objectifs, afin de rester encore au moins un an ici ».

Revenant sur son excellente relation avec Marquinhos qui « fait déjà parti d’une équipe de très haut niveau malgré son jeune âge » et celle avec Thiago Silva qu’il considère comme « un ami très proche » Alex met en avant ce groupe de Brésiliens, véritable plus dans sa progression. « S’entraider et résoudre ensemble les problèmes des uns et des autres : voilà la philosophie que nous avons entre nous au PSG ».

Et même si ces derniers sont des adversaires directes pour la sélection au mondial 2014, Alex reste optimiste sur une sélection dans le groupe de Luiz Felipe Scolari : « J’ai mes chances. Tout le monde veut y participer, d’autant plus que cela ce passe au pays, donc ce sera dur. Mais j’ai mes chances si je continue comme ça. »