Championnats du monde: La France «est peut-être sa place» selon Allison Pineau

HANDBALL Les Bleues s’arrêtent en quart de finale…

B.V.

— 

Allison Pineau face à la Pologne, le 18 décembre 2013
Allison Pineau face à la Pologne, le 18 décembre 2013 — PEDJA MILOSAVLJEVIC / AFP

Décidément, cette salle de Novi Sad ne réussit pas au handball français. Deux ans après l’élimination précoce des «Experts» lors de l’Euro serbe, les Bleues y ont laissé leurs espoirs d’être championnes du monde, battues en quart de finale par la surprenante Pologne (22-21). Forcément décevant, même si le parcours jusque-là parfait de cette équipe en reconstruction est un signe «positif pour l’avenir» selon la demi-centre Allison Pineau.

Qu’est-ce qui a manqué dans cette rencontre?

Je pense que c’est assez simple, les statistiques parlent d’elles-mêmes. On a eu trop de déchets techniques, de pertes de balles et de lacunes à la finition. On a eu des occasions de revenir dans le match mais on n’a pas su les saisir. Défensivement, on n’a pas su trouver la parade, on s’est un peu noyé.

Est-ce que ce mauvais match remet en cause votre parcours parfait jusque-là?

Il faut dédramatiser la situation, il y a beaucoup de déceptions car ça fait mal d’être éliminées ce soir. Mais peut-être que finalement on est à notre place avec les moyens du moment.

Quart de finaliste, c’est le niveau actuel de l’équipe de France?

Je ne sais pas. C’est difficile de faire un constat objectif à chaud. On avait les armes pour être en demi-finale, mais on n’a pas su, on n’a pas pu…

Que retenez-vous de cette aventure?

Beaucoup de positif, autant au niveau humain qu’handballistique. Offensivement, on a de quoi espérer un beau jeu dans le futur, beaucoup plus complet que ce soir. Défensivement, on était la meilleure équipe du mondial. La jeunesse a apporté des choses différentes, le staff une autre manière de voir les choses, une autre mentalité, un autre esprit. Tout ça, c’est bien. Maintenant il faut qu’on trouve une homogénéité dans notre groupe, un bon amalgame pour rester solide en compétitions.