Pour Jean-Luc Reichmann, «les joueurs du PSG s’en sont bien sortis» dans leur rôle d’acteur

FOOTBALL L’animateur a invité les joueurs parisiens à jouer dans sa nouvelle série…

Romain Baheux

— 

Jean-Luc Reichmann a invité des joueurs du PSG à jouer dans sa série.
Jean-Luc Reichmann a invité des joueurs du PSG à jouer dans sa série. — Jean-Philippe Baltel/TF1

Cette saison, ce sera le seul endroit où vous pourrez les voir jouer ensemble. Ce jeudi soir sur TF1, les joueurs du PSG Christophe Jallet, Nicolas Douchez, Zoumana Camara ainsi que Clément Chantôme –prêté à Toulouse– et Sylvain Armand, parti à Rennes cet été, font une apparition dans un épisode de «Léo Matteï, brigade des mineurs». Acteur principal de la série, Jean-Luc Reichmann raconte le tournage, effectué en avril avant le quart de finale retour de Ligue des champions contre Barcelone.

Comment est née l’idée de tourner avec des joueurs du PSG?

Ce sont des copains que j’avais envie de faire venir dans l’épisode. Ils interprètent des amis de Léo Matteï, avec qui ils regardent et commentent un match de football à la télévision au tout début de l’épisode. J’ai eu la même logique avec Claude Onesta, qui incarne un entraîneur de rugby dans le premier épisode diffusé jeudi soir. Je trouvais ça drôle de prendre le contre-pied de leur rôle habituel. Pour moi, ils prônent des valeurs du sport. Ils donnent envie aux jeunes de quitter leur écran de télévision ou d’ordinateur et d’aller profiter du grand air dans les parcs ou sur les terrains de sport.

D’où vient cette proximité avec eux?

A la base, ça vient de Nicolas Douchez que j’ai connu quand il était gardien de but à Toulouse et puis on a gardé le contact. On est super copain, ça nous arrive de passer des soirées ensemble. J’ai très souvent de ses nouvelles et les autres sont des potes.

Comment les avez-vous convaincus de venir faire une apparition?

Ça a été facile. Ils défendent les mêmes valeurs que moi. Ils m’ont dit «si ça peut faire avancer le débat sur la prévention des jeunes, on est partants». Mathieu Valbuena apparaît dans la télévision dans le match que l’on regarde dans l'épisode. Je l'ai appelé pour lui demander si ça ne le dérangeait pas. Il m’a répondu «si c’est pour défendre les enfants, je te laisse le faire avec plaisir». Beaucoup d’entre eux ont des enfants donc ils sont forcément sensibles à ce genre de sujet.

Comment s’est passé le tournage?

C’était avant tout un amusement. On y voit des copains qui se retrouvent devant une caméra, c’est ça qui est rigolo. Je leur ai dit de rester comme ils sont dans la vie habituellement et je trouve qu’ils s’en sont tous bien sortis. Tout s’est fait de manière très simple et détendu.

Le tournage s’est effectué entre les deux matchs contre Barcelone en quart de finale de Ligue des champions en avril. Comment avez-vous senti les joueurs?

Je les ai trouvés super sérieux. Ils sont venu tourner l’après-midi et je leur ai proposé d’aller dîner ensemble. Ils n’ont même pas accepté, ils ont été très pros et sont repartis chez eux à 18h30 après le tournage. Et en plus, ils n’ont pas perdu sur la pelouse du Barça dans la foulée (1-1).

Vous êtes toulousain de naissance mais vous allez souvent voir le PSG jouer…

Le PSG tire le championnat vers le haut et puis surtout, il y a du spectacle. Je suis très heureux de voir ce qui se passe au PSG. Mais mes amis ne me demandent pas de choisir entre Toulouse et Paris, loin de là.