Les supporters de Saint-Etienne lors des incidents de Nice, le 23 novembre 2013, à l'Allianz-Riviera.
Les supporters de Saint-Etienne lors des incidents de Nice, le 23 novembre 2013, à l'Allianz-Riviera. — VALERY HACHE / AFP

FOOTBALL

Nice-Saint-Etienne: Enquête «en cours» après les incidents de l'Allianz-Riviera

Les supporters de Saint-Etienne ont provoqué des incidents à Nice dimanche...

Une enquête est «en cours» depuis dimanche soir à la suite des incidents survenus au stade de l'Allianz Riviera à Nice en présence de supporteurs de Saint-Etienne, a précisé lundi le procureur de Nice, Eric Bedos. Il y avait dimanche soir un magistrat de Nice dans le stade comme pour tous les matchs considérés «à risques», ainsi qu'un policier stéphanois, a précisé le procureur. Les vidéos vont notamment être exploitées pour identifier les auteurs de violences et de déprédations.

Selon les premiers éléments, 200 sièges ont été arrachés et huit personnes légèrement blessées, dont deux stadiers, a indiqué dimanche soir André Bloch, responsable de la sécurité de l'OGCN, annonçant un dépôt de plainte contre X pour dégradations et l'envoi de la facture à l'AS Saint-Etienne. Le député-maire de Nice, Christian Estrosi (UMP), a condamné lundi «l'attitude des supporters stéphanois et les actes de vandalisme qui déshonorent le football et les valeurs même du sport».

«Ce n'est pas le premier match à risque se déroulant à l'Allianz Riviera, mais tous les éléments dont nous disposons désormais démontrent que les supporters stéphanois se sont comportés comme des hooligans», a-t-il fustigé dans un communiqué. Le président du conseil général des Alpes-Maritimes Eric Ciotti (UMP) a également condamné «avec la plus grande sévérité ces violences", réclamant "des sanctions exemplaires» contre les auteurs.