Coupe Davis : l'Argentine revient dans la course

— 

Solide comme un roc, David Nalbandian a permis à l'Argentine de rester en course pour une première victoire en Coupe Davis, en ramenant les siens à une victoire partout face à la Russie en finale vendredi à Moscou.
Solide comme un roc, David Nalbandian a permis à l'Argentine de rester en course pour une première victoire en Coupe Davis, en ramenant les siens à une victoire partout face à la Russie en finale vendredi à Moscou. — Alexander Nemenov AFP

 L'Argentine est revenue à 2-2 face à la Russie en finale de la Coupe Davis de tennis grâce à la victoire de David Nalbandian sur Nikolay Davydenko en quatre sets 6-2, 6-2, 4-6, 6-4 dimanche à Moscou. La victoire finale se jouera lors du dernier simple entre, a priori, le Russe Marat Safin et l'Argentin Juan Ignacio Chela.
   
Si l'Argentine parvient à s'imposer et à remporter la première Coupe Davis de son histoire, elle deviendrait, après la Russie en 2002, la deuxième équipe depuis 1964 à gagner une finale après avoir été menée 2 à 1.
   
Elle a égalisé dans le premier simple de dimanche grâce à un Nalbandian, aussi motivé qu'il avait été apathique la veille dans le double, perdu avec Agustin Calleri. Vendredi, il avait déjà battu Marat Safin en trois sets. Face à Davydenko, 3e mondial, il a récidivé en survolant d'abord les débats dans les deux premières manches. Il a ensuite géré avec sérénité un passage calamiteux de cinq jeux perdus de suite, à partir de 4-3 dans la troisième manche, qui permettait à Davydenko de remporter ce set et de prendre un break d'avance dans le quatrième.
   
Mené 2-0, Nalbandian, 8e mondial, serrait alors le jeu pour remporter six des huit derniers jeux et battre Davydenko pour la quatrième fois d'affilée.
   
Vingt-cinq ans après son unique finale, perdue contre les Etats-Unis, l'Argentine revenait ainsi dans la course. La Russie, elle, risquait de perdre sa troisième finale à domicile après celles de 1994 face à la Suède et 1995 contre les Etats-Unis.