Basket : La SIG doit prolonger sa dynamique

©2006 20 minutes

— 

Plus à l'aise sur la scène continentale (3 victoires et 1 défaite d'un point en Coupe Uleb) que nationale (5 succès, 7 revers et une 12e place en Pro A), le club bas-rhinois accueille ce soir (20 h 30) le Besiktas Istanbul. Face aux Stambouliotes (5es), la SIG entend conforter sa place dans le Top 2 du groupe B. « Si on pouvait finir la phase aller avec une victoire de plus, on serait bien lancé. L'objectif du club est de se qualifier pour les 8es de finale. Mais il est encore un peu tôt pour parler de qualification », estime Eric Girard, sachant que les quatre premiers sur six disputeront le tour suivant. Le coach strasbourgeois se félicite de jouer la Coupe d'Europe : « Contrairement à la saison passée, quand l'Euroligue cassait nos séries de victoires, l'Uleb nous a permis de nous inscrire dans une dynamique positive après nos défaites en Championnat. Il faut conserver ça. »

Dans une salle qui devrait paradoxalement leur être hostile (lire ci-dessous), les coéquipiers de l'ailier Mike Smith n'auront pas la partie facile. Emmené par son redoutable trio américain composé d'Aubrey Reese (15,5 points, 5 passes décisives de moyenne en Uleb), de Jamel Thomas (13 points, 5 rebonds, 4 passes) et de Brooke Sales (8 points, 8 rebonds), le Besiktas reste sur deux succès européens après deux défaites initiales. La SIG, elle, monte en puissance depuis un mois. Elle pourra compter sur Chuck Eidson (17 points, 9 rebonds, 3 passes de moyenne), ménagé hier, mais qui ne souffre plus des adducteurs.

Jérôme Sillon