Ligue des champions: Les clubs français privés d’une place dès 2016?

La rédaction sport

— 

Les joueurs de Marseille n'ont rien pu faire lors de la défaite face à Dortmund (3-0) en Ligue des champions, le 1er octobre 2013.
Les joueurs de Marseille n'ont rien pu faire lors de la défaite face à Dortmund (3-0) en Ligue des champions, le 1er octobre 2013. — M.MEISSNER/AP/SIPA

«L’essentiel, c’est le championnat. On n’a pas l’effectif pour jouer sur deux tableaux.» Voilà le genre de petite phrase, prononcée par Francis Gillot jeudi soir, qui pourrait coûter très cher au foot français dans les années à venir. Déjà reléguée au 6e rang européen à l’indice UEFA, la France n’est pas aidée cette année par les performances de ses clubs en Ligue Europa. Le nul de Lyon, la nouvelle défaite de Bordeaux et les éliminations prématurées de Nice et Saint-Etienne en tours préliminaires laissent entrevoir des prévisions très pessimistes pour cette saison. D’autant que la France va perdre l’année prochaine les points de 2008-2009 (un bon cru l’OM et le PSG en quart de finale de Ligue Europa), puisque le classement est établi sur les cinq dernières saisons.

Reléguée à quatre longueurs du Portugal (55,7 points contre 51,1), la France ne lutte plus vraiment pour la 5e place, mais pour sauver la 6e, convoitée par la Russie et les Pays-Bas (41,1 et 41, 6 points). Cette saison, ces menaces ne sont pas encore à prendre très au sérieux. Mais dans un avenir proche (2016?), la perte de la 6e place pourrait coûter très cher à la France puisqu’elle serait privée d’une place en Ligue des champions. Le deuxième de Ligue 1 devrait passer par un tour préliminaire pour accéder à la C1 et le troisième serait qualifié pour l’Europa Ligue.