Football (L1) : les Canaris vaincus par plus réalistes

©2006 20 minutes

— 

Le FC Nantes n'y arrive pas. Malgré une partition d'ensemble honorable, les Canaris sont repartis bredouilles (1-0) de Nancy (3e), samedi soir. Avec ce sixième revers de la saison, ils restent lanterne rouge de L1 pour la deuxième semaine consécutive. Et, faute d'un vrai buteur, ils ne sont sans doute pas prêts de s'extirper de la zone des relégués.

Pourtant, samedi, Nantes a retrouvé quelques couleurs, notamment dans l'animation offensive. Et sans une incroyable maladresse, les attaquants Dennis Oliech et Christian Wilhelmsson, aux 22e et 33e minutes, auraient même pu donner un avantage confortable aux Jaune et Vert à la mi-temps. Au lieu de cela, ils encaissaient l'ouverture du score de Mickaël Chrétien (1-0, 55e) sur une frappe soudaine. « Il y a énormément de frustration, fulmine le latéral gauche Franck Signorino. Nancy cadre peut-être deux fois... Tout lui sourit en ce moment. » L'attaquant Julio Hernan Rossi lui fait écho : « Nos adversaires ont une réussite maximale. Là, il frappe car il ne savait pas quoi faire. » Un réalisme qui fait défaut aux Canaris depuis août. Le FCNA a été mené pour la 8e fois de la saison. Et pour la 8e fois, il n'a pas gagné. « On a la sensation d'avoir fait un bon match, positive le coach Georges Eo. On a vu une équipe très concernée. On s'est créé des occasions. C'est très bien. Tout cela est porteur d'espoirs. » Une « positive attitude » à concrétiser sur la pelouse de la Beaujoire, dès samedi, contre l'autre mauvaise surprise de ce début de saison : Monaco (19e).

David Phelippeau