Basket (Pro A) : l'Asvel rattrapée par le réveil palois

©2006 20 minutes

— 

Fin de série pour l'Asvel. Vainqueur de ses cinq premières rencontres, les coéquipiers de Chevon Troutman se sont inclinés hier pour la première fois de la saison face à son ennemi héréditaire, Pau-Orthez (77-80), lors de la 7e journée de Pro A. Un revers concédé dans les toutes dernières minutes, alors que les Villeurbannais avaient fait jusque-là la course en tête, s'octroyant même 16 points d'avance à l'issue du premier quart-temps (29-13 à la 10e).

« Nous avons bien débuté, mais avons mal géré la fin du match, reconnaît le pivot et capitaine Vincent Masingue. C'est un coup d'arrêt dans notre progression. Nous devons continuer à travailler. » L'Asvel devra aussi intégrer dans les prochains jours un nouveau joueur afin de remplacer temporairement l'Américain Brian Greene, victime d'une entorse à une cheville lors du dernier entraînement. L'intérieur passera aujourd'hui une IRM afin de connaître la durée exacte de son indisponibilité qui pourrait avoisiner les six semaines.

Son absence ne s'est pas trop fait sentir face à Pau en début de rencontre. Portée par une adresse phénoménale à 3 points (6 sur 8 lors du premier quart-temps), l'Asvel semblait se diriger vers une rencontre à sens unique. Mais dès le deuxième quart-temps, la partie changeait de physionomie. Beaucoup plus agressif en défense et dominateur aux rebonds, Pau-Orthez se relançait et regagnait les vestiaires avec un court viatique grâce à une action à trois points de Mike Bauer (45-38). Toujours en tête à trois minutes de la sirène, Villeurbanne craquait sous les coups de boutoir de l'intérieur Britton Johnsen et du meneur américain, Aaron Miles. « Nous avons eu du mal à tenir certains duels, notamment face à Miles, admet le coach Yves Baratet. Nous verrons comment nous allons réagir après une défaite qui devait bien finir par arriver. »

Stéphane Marteau