Ligue 1: «Il y a bien eu des paris atypiques» sur le match Ajaccio-Montpellier

J.L.

— 

Le gardien d'Ajaccio Guillermo Ochoa, le 24 avril 2013 à Saint-Etienne.
Le gardien d'Ajaccio Guillermo Ochoa, le 24 avril 2013 à Saint-Etienne. — P.Fayolle/SIPA

Pas encore de soupçon de fraude avérée, mais un dossier à suivre. Le match entre Ajaccio et Montpellier (2-1), que les Corses ont renversé dans les dix dernières minutes après un penalty manqué par Belhanda sur une panenka hasardeuse, a bien fait l’objet de paris «atypiques» chez certains opérateurs, a indiqué l'Autorité de régulation des jeux en ligne (Arjel). «Des opérateurs ont donc retiré les paris sur la rencontre car il y avait des risques financiers qu'ils ne voulaient pas prendre», explique Jean-François Vilotte, son président.

La FDJ, notamment, qui cotait la victoire d’Ajaccio à 3,05, contre 2,20 chez la plupart de ses concurrents. «Nous avions noté vendredi que la belle affiche Ajaccio-Montpellier attirait de nombreux parieurs, explique l’opérateur français. Compte tenu du niveau des mises, la FDJ a décidé, par prudence financière, sur cette affiche et par vigilance, de suspendre les paris.»