Affaire des paris suspects: Nikola Karabatic blanchi par la Fédération

J.L.
— 
Nikola Karabatic sous le maillot d'Aix en Provence, le 2 février 2013
Nikola Karabatic sous le maillot d'Aix en Provence, le 2 février 2013 — VALERY HACHE/AFP

Beaucoup de bruit pour rien? C’est en tout cas de cette façon que la commission d’appel de la Fédération française de handball a finalement jugé l’affaire des paris suspects qui ont touché le match Cesson-Montpellier la saison passée. Du moins pour Nikola Karabatic, relaxé au même titre que le Slovène Gajic et le Tunisien TeJ, qui n’écopent d’aucun match de suspension.

Le jury d'appel «a considéré souverainement qu'un doute subsistait quant à la matérialité des fautes reprochées aux intéressés», qui ont tous les trois nié avoir parié sur le match du 12 mai 2012 Cesson-Sévigné-Montpellier.

En revanche, les Français Luka Karabatic et Samuel Honrubia, ainsi que le gardien héraultais Prost et le demi-centre parisien Bojinovic ont été suspendus six matchs, la sanction maximum prévue dans le barème de la FFH, dont deux avec sursis. Cela ne signifie pas la fin de l’affaire pour les joueurs impliqués, puisque le volet judiciaire, lui, suit toujours son cours.