Basket (Pro A) : la SIG sur son élan face aux Béarnais

©2006 20 minutes

— 

Presque un an jour pour jour après avoir giflé (78-48) le champion de France 2005, les hommes d'Eric Girard ont récidivé hier, en l'écrasant 95-66 à l'occasion de la 3e journée de Pro A. Un succès surprenant, le premier après deux défaites initiales, car acquis sans leur meneur titulaire Lonnie Cooper et face à un effectif palois impressionnant. « Avant le match, on ne savait pas trop à quelle sauce on allait être mangés, raconte le coach strasbourgeois, invaincu en saison régulière face à l'Elan Béarnais depuis son arrivée en Alsace à l'été 2004. Nous étions mal en point et les joueurs manquaient de repères. On leur avait donc fixé pour seul objectif de monter d'un cran dans l'intensité, l'engagement et la détermination. Physiquement et collectivement, ils ont répondu présents. Cette victoire face à un concurrent direct va avoir un effet plus que positif pour la suite de notre saison. »

Après un premier quart-temps très équilibré durant lequel Strasbourg et Pau se rendaient coup pour coup (13-13, 7e), l'agressivité des Alsaciens en attaque (14 fautes provoquées contre 6 paloises avant la pause) et au rebond (48 contre 25 au total) faisaient la différence.

Stratosphérique, l'ailier américain Chuck Eidson permettait à son équipe de compter jusqu'à douze longueurs d'avance (42-30, 20e). L'ancien MVP du championnat allemand 2005 finissait la rencontre en rendant une feuille de statistiques impressionnante : 25 points, 5 rebonds, 5 interceptions, 3 passes décisives, soit 32 d'évaluation ! Bien secondés par Afik Nissim (14 points) et Mike Smith (11 points, 10 rebonds), Edson et la SIG survolaient la deuxième mi-temps (68-48, 31e). L'écart grimpait même jusqu'à 31 points dans la dernière minute. Pau avait depuis longtemps baissé pavillon.

Jérôme Sillon