Football (L1) : les Jaune et Vert retrouvent la zone rouge

©2006 20 minutes

— 

Le FC Nantes retombe sur terre. En s'inclinant 1-0 à Auxerre hier soir, lors de la 8e journée de L1, les Canaris ont pu mesurer l'ampleur du travail qu'il leur reste à fournir avant d'espérer remonter durablement au classement. Cette défaite – la 4e en Championnat – renvoie les Nantais à une peu flatteuse 18e place, partagée avec le voisin rennais.

Le nouvel entraîneur Georges Eo avait pourtant choisi de renouveler sa confiance au onze victorieux face à Marseille (2-1) le week-end précédent. Seule la défense centrale, où le jeune Karim El-Mourabet (19 ans) fêtait sa première titularisation en L1 pour pallier la suspension de Mauro Cetto, était modifiée. La première moitié de match était à mettre au crédit du FCNA. Sans doute émoussés par leur rencontre de Coupe UEFA disputée mercredi soir, les Auxerrois laissaient le monopole du ballon à des Nantais intraitables à la récupération. L'envie de bien faire était là mais les tentatives de Rossi (5e), de Signorino (31e), d'El-Mourabet (32e) ou Saïdou (32e) n'inquiétaient guère Fabien Cool, le gardien de l'AJA. La formation bourguignonne ne laissait en revanche pas passer l'occasion de mener à la pause. Inspiré par une frappe lointaine de Benoît Cheyrou (26e), Daniel Niculae reprennait instinctivement un ballon renvoyé par la défense à l'entrée de la surface de réparation. Vincent Briant, rassurant tout le long de la rencontre, ne pouvait rien faire (1-0, 39e).

La deuxième mi-temps ne changeait rien. Retombant parfois dans l'approximation, les Canaris se montraient incapables de renverser la vapeur, l'unique tir cadré étant l'oeuvre d'Oliech (74e), entré en fin de partie. « Ce résultat est très décevant, reconnaissait Georges Eo. On savait qu'il ne fallait pas faire d'erreur contre eux. On l'a fait une fois, on l'a payé. C'est tout de même un match de bon augure pour la suite. » Un optimisme à confirmer dans quinze jours contre Sochaux.

Frédéric Brenon