Basket : la SIG démarre un nouveau cycle

©2006 20 minutes

— 

A la veille de la reprise contre Roanne, demain (20 h) au Rhenus Sport, le club strasbourgeois ouvre un nouveau chapitre après deux saisons couronnées de succès. Deux fois 3e de la saison régulière, championne de France en 2005 et demi-finaliste en 2006, la SIG a presque entièrement remodelé son effectif (lire ci-dessous). Pourtant, ses ambitions restent intactes. « On a toujours la même détermination, assure le coach Eric Girard, qui a prolongé cet été son contrat jusqu'en juin 2008. Mieux, la motivation est décuplée car les nouveaux veulent terminer dans le haut du tableau et pourquoi pas goûter à un titre. Mais on reste mesurés et modestes. On sort de deux très belles saisons. On a perdu des joueurs leaders comme Aymeric Jeanneau [Villeurbanne] et Ricardo Greer [Pau]. On sait que ça va être dur de confirmer par une troisième consécutive. »

Engagés sur quatre fronts (Pro A, Coupe de France, Semaine des As et Uleb), les coéquipiers de Chuck Eidson entendent bien figurer partout. Mais la concurrence s'annonce rude, notamment en Championnat : seuls les huit premiers (contre douze auparavant) accéderont aux play-offs, tandis que trois équipes seront reléguées en Pro B (pour un seul promu). « Le spectre de la descente a obligé certains à se renforcer en mettant de l'argent sur la table, quitte à rogner sur le budget de la saison suivante, explique Girard. ça va être compliqué et les gros seront moins favoris que l'an passé. Notre titre conquis en 2005 et celui du Mans en juin ont donné des idées aux clubs dont les budgets sont corrects. On est sept ou huit à prétendre monter sur le podium en fin de saison. J'espère qu'on en fera partie, mais Pau, Le Mans et Nancy semblent au-dessus du lot. »

Jérôme Sillon