Afrique du Sud: Oscar Pistorius arrêté et inculpé pour le meurtre de sa petite amie

FAITS-DIVERS L'athlète paralympique dit l'avoir prise pour un cambrioleur...

B. V. avec Reuters

— 

Oscar Pistorius est accusé du meutre de sa petite amie, le 14 février 2013.
Oscar Pistorius est accusé du meutre de sa petite amie, le 14 février 2013. — Chris Collingridge/AP/SIPA

Dernière info 14h00: Selon le correspondant en Afrique du journal britannique le Guardian, l'audition de Pistorius devant le juge de Pretoria - qui était initialement prévue jeudi après-midi - a été repoussée à vendredi. La police explique qu'il voulait être entendu le plus rapidement possible ce jeudi, mais que le tribunal n'était pas suffisament bien équipé pour les personnes handicapées.

Le Sud-Africain Oscar Pistorius, premier double amputé à participer à une course olympique parmi les valides, a été arrêté ce jeudi après le meurtre de sa compagne à son domicile, ont annoncé la police et des médias locaux. La police a annoncé avoir arrêté un homme de 26 ans, sans préciser si Oscar Pistorius était considéré comme le principal suspect du meurtre. La police a par ailleurs confirmé avoir retrouvé le corps sans vie d'une femme au domicile de l'athlète, dans le quartier huppé de Silver Woods, à l'est de la capitale Pretoria.

La porte-parole de la police, Denise Beukes, a expliqué qu'aucune caution ne serait possible pour le moment pour Oscar Pistorius. Il a été inculpé de meurtre, ce qui tend à discréditer la thèse de l'accident, une information confirmée par les forces de l'ordre: «Nous avons été surpris d'entendre dans les médias qu'Oscar Pistorius ait pu prendre sa petite amie pour un voleur, une version qui n'a jamais celle de la police.» Selon le correspondant en Afrique du journal britannique le Guardian, l'audition de Pistorius devant le juge de Pretoria - qui était initialement prévue jeudi après-midi - a été repoussée à vendredi.

Touchée à la tête et au bras

«Nous avons retrouvé un pistolet de 9 mm sur les lieux. Un homme de 26 ans a été écroué», a déclaré à Reuters Katlego Mogale, un autre porte-parole de la police. Selon la radio 702 de Johannesburg, Pistorius aurait touché mortellement sa compagne au bras et à la tête. Il l'aurait confondue avec un intrus, selon cette même source. L'agent d'Oscar Pistorius n'a pas souhaité faire de commentaire. Son père, en revanche, s'est exprimé aux micros de la radio SABC. «Je ne sais rien. Ce serait mal placé de faire des spéculations. Je ne connais pas les faits» a-t-il affirmé, précisant que «si quelqu'un a communiqué à faire, ce sera Oscar. Mais il est triste pour le moment.»

Oscar Pistorius est sorti du commissariat et serait emmené dans un hôpital pour effectuer des prises de sang, selon la presse sud-africaine. Ensuite, il passe devant un magistrat de Pretoria pour accusation de meurtre. Un journaliste sud-africain, présent sur place, explique que la police a confirmé l'existence de tapages domestiques chez Pistorius plus tôt dans la soirée.

Surnommé «Blade runner» (coureur aux lames) le Sud-Africain qui court sur des prothèses en carbone est né sans péroné à la suite d'une maladie congénitale. Il avait été amputé sous les deux genoux à l'âge de 11 mois. L'athlète a participé au 400 m individuel des JO de Londres en 2012 où il s'était qualifié pour les demi-finales. Il avait en revanche été battu en finale du 200 m aux Jeux paralympiques et avait suscité une controverse en mettant en cause la taille des prothèses de son adversaire, le Brésilien Alan Oliveira, à l'issue de la course.