Coupe de la Ligue : le Racing sort par la grande porte

— 

 Contre une équipe de L1, les erreurs se paient cash. Les hommes de Jean-Pierre Papin en ont fait l’amère expérience hier soir. Malgré une performance très encourageante et une équipe remaniée (cinq changements par rapport au onze type), ils ont quitté la Coupe de la Ligue dès les 16es de finale, battus 2-0 à Auxerre. « On a fourni un très bon match, positivait l’entraîneur strasbourgeois. Ça prouve qu’on a des certitudes. Maintenant, on va s’attacher à remplir l’objectif de la semaine, à savoir battre Le Havre samedi. » La première défaite du RCS depuis sept matchs prenait forme sur une bourde défensive de Stéphane Cassard et Jeff Strasser. Sur une ouverture de Kahlenberg, le gardien alsacien et son défenseur ne se comprenaient pas et voyaient leur filer sous le nez l’attaquant auxerrois Luigi Pierioni, quimarquait dans le but vide (1-0, 40e). Une conséquence logique de la légère mainmise bourguignonne, Pieroni et Akalé ayant déjà obligé Cassard à sortir le grand jeu aux 31e et 37e minutes. Menés à la marque, les valeureux Bleus redémarraient pied au plancher la seconde période, faisant mieux que rivaliser avec l’AJA. Bien servi par Yacine Abdessadki, Strasser plaçait une tête croisée au ras du poteau deCool (48e), qui captait trois minutes plus tard un coup franc de Dimitar Rangelov. Mais la surprenante domination des Strasbourgeois était vaine. Ils concédaient même un deuxième but en contre, signé Kahlenberg (2-0, 75e), mesurant mieux le chemin qu’il leur reste à parcourir avant de retrouver la Ligue 1.

Jérôme Sillon