Jean-Marc Furlan : «La solidité,marque de fabrique des Girondins»

— 

Jean-Marc Furlan, entraîneur de Troyes, 15e de L1.

 En tant qu’ancien joueur des Girondins (1973-1979) et ex-entraîneur de Libourne- Saint-Seurin (1997-2004), dans quel état d’esprit retrouvez-vous Bordeaux, que vous affronterez samedi ?

Je me passerais bien de revenir en tant qu’adversaire de Bordeaux. Je suis né dans ce département et les Girondins ont été mon premier club. Je connais par coeur le Stade Chaban-Delmas, j’ai commencé à y jouer en juniors. Porter les couleurs de ce club, ça marque toujours un homme.

Comment jugez-vous le parcours de Bordeaux, 9e de L1 ?

Les Girondins accomplissent des superbes résultats, qui plus est avec plusieurs jeunes formés au club. Il y a Marange, Planus, Chamakh, Mavuba, Ducasse, Francia… On ne fait pas assez remarquer le travail des éducateurs. Selon moi, aucun club qui lutte pour la première place de Ligue 1 ne peut rivaliser avec eux au niveau des jeunes.

Quand on évoque les Girondins, on pense surtout à leur solidité défensive…

A part les années Aimé Jacquet [entre 1980 et 1989] en Coupe d’Europe où l’équipe avait un fort rendement offensif, les Girondins ont toujours eu une solidité défensive.C’est leur marque de fabrique. Pour passer à un style flamboyant, il faut du temps. Mais pour l’instant, les résultats sont là.

Suivez-vous les résultats de Libourne-Saint-Seurin ?

Le travail de Didier Tholot est excellent. En termes de
résultats, c’est parfait.Après dix ans de durs labeurs, ce club était destiné à la L2. Maintenant, il est dans une étape capitale pour sa survie, il doit élargir ses infrastructures pour rester ancré à ce niveau. La L2, c’est comme un océan avec demultiples tempêtes.

Recueilli par S. Deschamps