François Giovannelli : «On est entré dans un autre monde»

©2006 20 minutes

— 

François Giovannelli, coach de l'AS Bengalis.

La défaite, samedi à Strasbourg (64-48) en ouverture de la N1, laisse présager une saison difficile pour l'AS Bengalis, le Petit Poucet du Championnat...

On est entré dans un autre monde. Mais lors des premiers matchs, il ne faudra pas s'arrêter aux résultats. L'équipe est en reconstruction. On espère toujours recruter une seconde intérieure pour épauler Anda Jekabsone, même si Corinne Zelinski a accepté de repousser sa retraite pour venir nous aider à ce poste.

Quelle est la priorité aujourd'hui ?

A Strasbourg, j'ai vu de bonnes choses en défense. Les filles ont aussi montré un état d'esprit irréprochable. Il faut positiver, être patient et bosser pour voir naître une équipe avec une vraie cohérence de jeu.

Vous jouez Charleville-Mézières samedi. Le temps ne va-t-il pas manquer ?

Hélas, on affronte les grosses pointures en ce début de saison. Mais c'est une véritable chance d'être là, et il faut vivre pleinement cette belle aventure.

Recueilli par S. D.