Rallye : Sébastien Loeb entre dans l'histoire

©2006 20 minutes

— 

Quatre ans après son premier succès dans le championnat du monde, Sébastien Loeb a décroché hier, au Japon, sa 27e victoire. Dans l'histoire du rallye, le Français de 32 ans a supplanté Carlos Sainz, qui avait mis quatorze saisons pour gagner à vingt-six reprises. De quoi laisser entrevoir un avenir radieux pour Loeb. Pour s'emparer de ce record, l'Alsacien a certainement remporté l'un de ses plus beaux combats face à son éternel rival, Marcus Grönholm, qui ne s'est incliné que de 5 secondes. « Je n'en déduis pas pour autant que je suis le meilleur : Carlos évoluait dans un autre contexte, à une période précédente, peut-être avec davantage de candidats à la victoire qu'actuellement », confiait Sébastien Loeb, toujours très modeste.

Plus que jamais en course pour un troisième titre mondial consécutif – il possède 35 points d'avance sur Grönholm –, le pilote Citroën savourait un plaisir intact depuis ses débuts en 2000. « Les titres et les records, c'est super. Mais si je cours, c'est avant tout pour la passion de la bagarre, pour cette satisfaction d'avoir donné le meilleur de moi-même dans chaque spéciale. » Double champion du monde, Grönholm avouait son admiration. « Pour moi, c'est l'adversaire le plus difficile que j'ai dû affronter durant toute ma carrière. Il est clair qu'il mérite de devenir le nouveau recordman mondial », précisait le Finlandais. Prochain record en vue pour Sébastien Loeb, les quatre titres mondiaux des pilotes finlandais Tommi Mäkinen et Juha Kankkunen.

Jérôme Capton

L'écurie Citroën Kronos, en tête du championnat constructeurs, a perdu 4 points après la disqualification de Dani Sordo. Le coéquipier de Sébastien Loeb a oublié de remettre son harnais de sécurité après avoir aidé un autre concurrent.