Vendée Globe: Jean-Pierre Dick redoute une tempête… Jean Le Cam est «agacé» d'aller moins vite que les leaders…

La rédaction sport

— 

François Gabart à bord de Macif, le 10 novembre 2012.
François Gabart à bord de Macif, le 10 novembre 2012. — JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

Le classement: Toujours très serré devant

Le Français François Gabart (Macif) était toujours en tête mercredi matin du Vendée Globe au milieu de l'océan Indien, suivi comme son ombre par son compatriote Armel Le Cléac'h (Banque Populaire). Un autre Français, Jean-Pierre Dick (Virbac-Paprec 3), occupait la troisième place, le Suisse Bernard Stamm (Cheminées Poujoulat) pointant en quatrième position et le Britannique Alex Thomson (Hugo Boss), le plus au nord, en cinquième.

Les cinq bateaux de tête avançaient cap à l'est à une vingtaine de noeuds, en direction de la quatrième «porte des glaces», celle d'Australie ouest. Derrière ce petit groupe, un trio composé du Britannique Mike Golding (Gamesa), du Français Jean Le Cam (SynerCiel) et du Suisse Dominique Wavre (Mirabaud) -tous entre 800 et 1.000 milles du leader- approchait à son tour de la «porte des glaces» de l'île Amsterdam.

Le classement à 9h:

1. François Gabart (Macif)
2. Armel Le Cléac’h (Banque Populaire)
3. Jean-Pierre Dick (Virbac Paprec 3)
4. Bernard Stamm (Cheminées Poujoulat)
5. Alex Thomson (Hugo Boss)

L’info de la nuit: François Gabart pose une colle aux élèves français

Il y a ceux qui galèrent dans des vents pas toujours favorables. Et il y a le leader de la course, François Gabart, qui a le temps de poser des questions aux élèves français. On lui laisse exposer son problème. «Depuis le 10 novembre, vous pouvez compter les jours où le soleil se lève et se couche en France, je compte de mon côté. Au final j'aurai l'immense privilège d'avoir vu le soleil se lever et se coucher 1 fois de plus. Alors, à tous les parents qui suivent le VG, à tous les instits (ou professeurs des écoles, je ne sais plus  quel est le terme adéquat) qui suivent le Vendée Globe avec leurs classes, petit cours aujourd'hui pour vos bambins: pourquoi les marins du VG voient le soleil se lever plus souvent que vous?» Vous avez la journée pour trouver la réponse. Allez, cherchez bien.

La vidéo de la nuit: Bernard Stamm s’improvise dentiste

On a mal pour lui. En plein milieu de l’océan Indien, le skipper de Cheminées Poujoulat s’est cassé une dent. En temps normal, le Suisse se serait rendu chez le dentiste. Sauf que dans cette région du globe, ça ne court pas les flots. Bernard Stamm s’est donc improvisé dentiste et a filmé l’exploit. Il nous le fait partager.


Bernard Stamm, le dentiste par VendeeGlobeTV