Equipe de France: Erick Mombaerts «peut comprendre» la sortie en boîte des Espoirs

FOOTBALL L'ex-sélectionneur des Espoirs s'exprime...

R.B.

— 

Eric Mombaerts, coach de l'équipe de France Espoirs, le 4 septembre 2008 à Clairefontaine. 
Eric Mombaerts, coach de l'équipe de France Espoirs, le 4 septembre 2008 à Clairefontaine.  — FRANCK FIFE / AFP

La virée nocturne des Espoirs n’a pas fini de faire parler. C’est au tour de l’ancien sélectionneur Erick Mombaerts de raconter sa version de la sortie en boîte de nuit des Bleuets avant le match qualificatif pour l’Euro 2013 en Norvège (5-3). Interrogé par RMC, Mombaerts évoque les impacts de l’affaire sur le groupe. «Je ne peux pas accepter ce qu’ils ont fait, je ne peux pas l’admettre, mais je peux le comprendre. Ils n’ont pas été capables de résister à un certain nombre de pulsions. Ils ont mis le collectif en difficulté, pas forcément sur le fait qu’ils soient sortis 48 heures avant un match, mais plus parce que ça a déstabilisé le groupe.»

Dans cette interview, Mombaerts affirme également qu’il aurait «pris des sanctions» même en cas de qualification des Bleuets à l’Euro. Yann M’Vila, Chris Mavinga, Wissam Ben Yedder, Antoine Griezmann et Mbaye Niang avaient fait l’aller-retour de nuit entre Le Havre et Paris pour sortir en boîte de nuit. Yann M’vila est suspendu de toutes sélections nationales jusqu’au 30 juin 2014 tandis que les quatres autres ont écopé d’une sanction de même nature mais jusqu’au 31 décembre 2013.

Le jour du match en Norvège, Erick Mombaerts dit avoir tenté de faire son enquête sur place. «On a joué à l’Inspecteur Gadget jusqu’à 1h, le dimanche soir. Pour savoir que des joueurs étaient sortis, j’ai dû faire le pied de grue, arracher des informations. J’ai ensuite rappelé de Norvège le veilleur de nuit, pour savoir des choses. Après avoir eu ces informations, qu’on m’a lâchées au compte-goutte, j’ai mené des investigations dans le groupe», décrit l’ex-sélectionneur. Pas suffisant pour ramener la sérénité dans l’équipe.