INTERSPORT

Comment bien choisir son vélo électrique

TRANSPORT Le vélo à assistance électrique, VAE, s’impose de plus en plus comme l’alternative à la voiture

Arnaud Marchal - 20 Minutes Production
— 
Il est important de définir ses besoins afin de choisir au mieux le modèle de son vélo électrique
Il est important de définir ses besoins afin de choisir au mieux le modèle de son vélo électrique — INTERSPORT France

Que ce soit pour aller chercher son pain ou se rendre sur son lieu de travail tous les jours, le VAE est la solution idéale au quotidien. Avec une gamme de plus en plus complète et une autonomie importante, il permet de parcourir de grandes distances sans fatigue.

Les critères à prendre en compte 

Il existe un vélo à assistance électrique adapté à chaque besoin chez INTERSPORT. Certains se destinent à un type de parcours spécifique alors que d’autres sont plus polyvalents. D’après Michel, responsable de la catégorie vélo chez INTERSPORT, il est important de définir l’usage que vous ferez de votre vélo. Ce n’est qu’après cette étape que vous trouverez le matériel le plus adapté à vos besoins.

Il faut ensuite tenir compte du budget pour cibler les modèles ayant le meilleur rapport utilité/prix. Le prix de votre vélo électrique va varier en fonction des équipements dont il sera doté. La puissance du moteur, l’autonomie proposée par la batterie, mais aussi les éléments de confort et de sécurité. La forme du cadre est également un point à prendre en compte pour être à l’aise durant les trajets.

Les vélos à assistance électrique peuvent être équipés de deux types de moteurs. Les plus abordables sont dotés d’un moteur placé sur le moyeu de roue. Un capteur de pédalage lancera l’assistance. Un peu plus chers, les moteurs centraux offrent une sensation de pédalage plus naturelle. Du côté de l’autonomie, la plupart des modèles proposés permettent de parcourir entre 50 et 100 kilomètres.

Il faut aussi veiller à choisir un vélo électrique d’une taille adaptée. Un cadre ouvert, comme celui du vélo de ville électrique E-City LTD, facilite l’enjambement. Le cadre fermé, comme sur les modèles E-Fit ou E-Century, sera davantage adapté à un usage plus sportif pour les terrains dits difficiles et des vitesses supérieures.

La gestion de la batterie et de la puissance de l’assistance est gérée via un afficheur display placé sur le guidon. Les fonctions proposées varient suivant la gamme du VAE, du plus simple au plus complet. Chez INTERSPORT, le premier assembleur de cycles en France, on trouve plusieurs modèles pour moins de 1 000 € comme le E-Crossover S ou le E-City LTD de la marque Nakamura.

Le vélo à assistance électrique et la sécurité

La réglementation actuelle impose le port du casque pour les moins de 12 ans. Il n’est pas obligatoire pour les adultes, mais, chez INTERSPORT, il est fortement recommandé tout comme l’usage d’un gilet avec bandes fluorescentes pour être visible de tous et renforcer la sécurité des trajets. Comme pour tous types de vélo, un éclairage est obligatoire pour circuler sur la voie publique.

Les vélos électriques voient leur assistance limitée à une vitesse maximale de 25 km/h. Avec une telle allure, le freinage doit être également adapté pour garantir des distances d’arrêt réduites. Si les premiers modèles proposent souvent un freinage à disques mécanique, les modèles les plus sûrs sont équipés d’un freinage hydraulique. Ce dernier améliore l’efficacité avec une puissance de freinage plus élevée.

S’il n’est pas obligatoire de souscrire à une assurance spécifique pour l’utilisation d’un vélo à assistance électrique, il est possible d’assurer son deux-roues contre le vol. L’assurance en responsabilité civile suffit à l’usage quotidien du VAE.
 

Ce contenu a été réalisé par 20 Minutes Production, l'agence de contenus de 20 Minutes, pour INTERSPORT