Trousse à projets

A Nice, les écoliers s'essayent à la photo comme des pros

EDUCATION Avec son programme « courte échelle », la Trousse à projets donne un coup de pouce solidaire à certains projets proposés sur sa plateforme de financement participatif. Récent exemple : l'exposition photo de l'école Ariane Cassin de Nice

Baptiste Roux Dit Riche - 20 Minutes Production

— 

La photographie est le thème de la dernière collecte menée, cet hiver, par l'école élémentaire Ariane Cassin sur La Trousse à projets
La photographie est le thème de la dernière collecte menée, cet hiver, par l'école élémentaire Ariane Cassin sur La Trousse à projets — Getty Images

« L’accès à l'offre culturelle n'est pas simple pour nos élèves. Nous sommes situés en périphérie de la ville, avec une offre de transport limitée. Nous nous servons de la culture pour lever des apprentissages, notamment la pratique du français. » Enseignant depuis 20 ans en Réseau Education Prioritaire, Virgile Luigi travaille aujourd'hui au sein de l'Ecole élémentaire Ariane Cassin, dans le quartier de l'Ariane à Nice. Un établissement qui a donc fait de la mise en place de projets culturels une priorité pédagogique. Depuis 15 ans, des générations d'écoliers niçois ont ainsi eu l'occasion de s'essayer à différentes pratiques culturelles comme le théâtre, le cinéma, la musique ou le chant. Avec un double objectif : donner le goût de la pratique culturelle mais surtout faire travailler les élèves sur la réalisation des projets. « Quand on décide d'axer le projet de l'année sur la photographie, il ne s'agit pas seulement de prendre des clichés. Les élèves doivent également préparer l'exposition dans l'école, accueillir les parents, imaginer un livret et bien sûr, rédiger les textes. C’est l'ensemble du projet qui représente un intérêt pédagogique. »

Travailler avec des professionnels

La photographie, justement, c'est le thème de la dernière collecte menée, cet hiver, par l'école élémentaire Ariane Cassin sur La Trousse à projets. Plus précisément, un projet baptisé « Les CM1 se lancent dans une exposition photo » et qui s'inscrit dans la continuité d'initiatives déjà menées – avec succès – les années précédentes. « A travers ce projet, les élèves vont s'initier aux différents langages de l'art, diversifier et développer leurs moyens d'expression explique la page de la collecte. Les participants devront être capables de percevoir, sentir, créer et imaginer des pratiques artistiques en se servant de différents matériaux, instruments et techniques, d'inventer et réaliser des œuvres plastiques à visée artistique ou expressive. » Dans le cadre de ce projet, l'équipe pédagogique s'est ainsi rapprochée de l'association Sept Off qui permettra aux élèves de CM1/CM2 de travailler directement avec des professionnels de l'image. Des apprentis photographes qui fréquenteront également, au cours de l'année, différents lieux de culture de la ville comme le Musée de la Photographie, le cinéma Mercury, ou la Station (lieu niçois d'art contemporain).

Faire la courte échelle à certains projets

Pour mener à bien son exposition photo, la classe de CM1 / CM2 avait besoin de réunir un budget de 5000 euros. En plus de demandes de subvention auprès de la Délégation Académique à l’Action Culturelle et du service éducation de la Ville de Nice, l'école Ariane Cassin a donc ouvert une collecte de 3000 euros sur la Trousse à projets et a pu bénéficier du programme « Courte Echelle ». Ce programme permet de donner un coup de pouce financier aux projets menés en réseau d'éducation prioritaire, dans des lycées professionnels, dans des établissements isolés géographiquement, ou plus généralement ceux qui visent à l’inclusion scolaire. Cette aide, qui peut atteindre jusqu’à la moitié de l’objectif de la collecte, est financée par un fonds de solidarité alimenté notamment par des fondations et entreprises. « Nous avons des conventions de partenariat avec un nombre croissant de grands mécènes. C'est une approche complémentaire aux dons de particuliers ou d'entreprises locales destinées à des collectes spécifiques. En accord avec les conventions signées, l’équipe de la Trousse à Projets veille à croiser les priorités de des grands mécènes avec les besoins de financement identifiés. Certains mécènes privilégient en effet un niveau d’enseignement, d’autre une thématique ou un territoire. Pour les élèves, cette aide représente souvent un premier apport crucial pour bien lancer leurs campagnes. Grâce à cette « courte échelle », le projet photo niçois de Virgile Luigi a ainsi dépassé son objectif initial pour atteindre un montant optimum de 3 500,00 € auprès de 42 donateurs. Préparez les boitiers photos.

 

Infogram

Ce contenu a été réalisé par 20 Minutes Production, l'agence de contenu de 20 Minutes, pour Trousse à projets