Marseille : Deux marins-pompiers devant la justice pour le harcèlement moral d'une jeune recrue

HARCELEMENT MORAL Huit mois de prison avec sursis ont été requis envers deux marins-pompiers de Marseille pour des faits de harcèlement moral envers une jeune recrue

20 Minutes avec AFP
— 
Marins-pompiers de Marseille (Illustration)
Marins-pompiers de Marseille (Illustration) — C.Delabroy/20 Minutes

Insultes, brimades, arrachage brutal de caleçon : huit mois de prison avec sursis ont été requis, ce lundi, devant le tribunal correctionnel de Marseille, contre deux marins-pompiers jugés pour le harcèlement moral d’une jeune recrue.

A l’époque quartiers-maîtres, les deux prévenus ont contesté être les auteurs d’insultes et menaces alléguées par un matelot qui avaient conduit celui-ci à une tentative de suicide et à deux hospitalisations psychiatriques.

Rite d’intégration

Affecté en juin 2015 à la caserne Saint-Lazare dans le centre de Marseille, le plaignant qui a depuis quitté le bataillon des marins-pompiers affirme avoir été rapidement pris en grippe et insulté quasi quotidiennement : « "Tu es un calamar", "tu es une burne", "tu sers à rien" »…

Le jeune homme assure avoir également fait l’objet de petites claques répétées sur la nuque et d’un « caleçonnage », un rite d’intégration consistant à arracher le caleçon du marin sans lui retirer son pantalon. Une pratique douloureuse pour les testicules, a noté la présidente du tribunal Karine Sabourin.

« Ce dossier est bien loin de l’image d’excellence que veut renvoyer le bataillon des marins-pompiers et ce type de comportement jette l’opprobre sur un corps que tout le monde admire pour sa bravoure », a relevé la procureure Cécile Guyonvarch. Le jugement sera rendu le 15 novembre.