XGL ou le bureau virtuel en 3D

©2006 20 minutes

— 

Après s'être imposée dans l'univers des jeux, la 3D s'apprête à gagner le monde de la bureautique. La plupart des grands éditeurs développent une nouvelle génération de systèmes d'exploitation capables d'utiliser les capacités 3D des cartes graphiques modernes, dans un environnement bureautique traditionnel. Le but est de généraliser des effets d'affichage comme la transparence, les rotations de fenêtres, les ombrages. En février, Novell a fait une présentation publique de NLD10, le premier bureau virtuel exploitant XGL, un serveur 3D open source. Depuis, d'autres équipes ont proposé des environnements de travail basé sur XGL qui permettent, par exemple, d'afficher plusieurs bureaux sur un cube en rotation. Pour populariser ces interfaces, un groupe de développeurs distribue gratuitement Kororaa Xgl live CD, offrant ainsi la possibilité d'essayer l'environnement XGL sur son PC. Il faut télécharger l'image du CD sur www.epx.epita.fr/misc/isos/kororaa-xgl-livecd-0.2.iso, puis la graver. Ensuite, il suffit d'insérer le CD dans son lecteur et de relancer sa machine pour découvrir son bureau en trois dimensions.

Yaroslav Pigenet

Enthousiasmée par les possibilités de l'environnement XGL, la communauté Linux a décidé de l'intégrer dans les futures distributions du système d'exploitation open source, notamment des plus populaires, dont Linux Suse – édité par Novell – et Linux Ubuntu. D'autres suivront bientôt, annonçant l'arrivée d'une toute nouvelle génération d'interfaces graphiques pour Linux dépassant largement les capacités d'affichage de Windows XP et de Mac OS X.