Trois Anonymous en garde à vue en France

HIGH TECH D'après France Info, qui dévoile l'information, ces hackers sont soupçonnés d'avoir piraté le site d'EDF l'an dernier après la catastrophe de Fukushima...

A.G.

— 

Des Anonymous photographiés à Londres le 15 octobre 2011.
Des Anonymous photographiés à Londres le 15 octobre 2011. — Simon Webster / Rex Fea/REX/SIPA

Trois hommes soupçonnés d’appartenir au groupe «Anonymous», qui rassemble les vengeurs masqués du Net, ont été interpellés mardi dans le Gard et en région parisienne par les policiers de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI), rapporte France Info ce jeudi. Les hackers présumés, âgés de 30 à 40 ans, sont interrogés depuis deux jours dans les locaux de la DCRI à Levallois-Perret et leurs ordinateurs ont été saisis, précise la radio.

Il est reproché aux trois hommes, qui se seraient rencontrés sur un blog en 2011, d’avoir «coordonné une attaque en règle du site d’EDF» peu après la catastrophe de Fukushima survenue en mars dernier, selon une source proche de l’enquête. Effectivement, le site d’EDF n’avait plus fonctionné pendant plusieurs jours.

Les trois cyber-activistes risqueraient une mise en examen pour entrave au fonctionnement d’un système automatisé de données.