Objectif «femmes» pour le japonais Casio

©2006 20 minutes

— 

Chez Casio, le chiffre n'est pas passé inaperçu : 60 % des utilisateurs d'appareils photo numériques sont des femmes. La firme a donc chargé son Exilim EX-S600 d'une mission séduction. Ultraplat (88,5 x 57 x 20,5 mm pour 140 g avec batterie), ce compact au boîtier métallique veut associer simplicité et multiplicité des usages. Promesse tenue. La luminosité et la taille de l'écran LCD de 6,9 cm comblent l'absence de viseur optique. L'appareil affiche un capteur de 6 millions de pixels et un zoom optique 3x. Bonus appréciable, un stabilisateur d'image évite photos floues et autres tremblements pour les séquences vidéo sonorisées. Branle-bas de combat côté modes avec 34 préréglages au compteur. Outre les classiques « Portrait » ou « Paysage » apparaissent « Eau jaillissante » ou « Nourriture » pour doper les couleurs d'une nature morte. Il existe également un mode « Veille Photo » qui devrait être particulièrement apprécié des adeptes de l'album photo familial : on prend en photo un cliché ancien et l'appareil le recadre et en restaure les couleurs. Gadget, mais pratique si l'on ne dispose pas d'un scanner. Gare à la mauvaise surprise au déballage cependant : la mémoire de l'Exilim n'est que de 8,7 Mo, soit... trois photos en résolution maximale. Reste à repasser en caisse pour s'offrir en plus du compact (349 euros , environ), une carte mémoire SD ou MMC (50 euros pour 512 Mo, soit 208 clichés en 6 millions de pixels et 17 minutes de vidéo). Autre option : lorgner sur la concurrence, par exemple sur l'Olympus µ[mju:] 700.

Christophe Séfrin