Faites place à l'Hoverbike

<a href='http://www.gizmodo.fr'>Gizmodo.fr</a> en partenariat avec 20minutes.fr

— 

N’allez pas dire le contraire, la seule évocation du terme  » Hoverbike » ne peut vous rappeler que deux choses : L’ Hoverboard de Marty Mcfly ou le Speeder Bike 74-Z de Star Wars.

Et bien l’Hoverbike est un savant mélange des deux à ceci près que nous ne sommes pas dans un énième film de science-fiction, mais parlons bien d’un projet dont la commercialisation devrait débuter l’année prochaine si tout se passe bien.

Cliquer ici pour voir la vidéo.

L’Australien Chris Malloy ne propose pas vraiment de reproduire l’expérience de la course poursuite en Speeder sur Endor avec son concept, mais une approche assez similaire dans le fonctionnement.

Son concept se présente comme une monture mécanique dont la propulsion est assurée par deux énormes turbines alimentées par un moteur de 1170 cm3.

Les turbines permettent de conserver l’Hoverbike en suspension dans l’air , mais également d’atteindre une vitesse de pointe de 278 km/h et une altitude supérieure à 3km.

Tous ces chiffres sont pour le moment théorique, puisque l’Hoverbike n’est qu’un prototype et que les tests de vol n’ont pas encore été effectués.

Divers tests de sécurités sont à produire avant d’envisager le vol libre, bien que le concept lui-même soit déjà bien affiné.

Son cadre est fabriqué en kevlar, renforcé avec de la fibre de carbone. Les pales sont en bois, renforcées elles aussi par des plaques de carbone et protégées par un grillage pour éviter tout accident.

Les deux turbines tournent dans le sens opposé, permettant ainsi de contrôler directement la stabilité de l’ensemble en faisant varier la vitesse de rotation de l’une ou de l’autre, comme sur un hélicoptère bi rotor, ce qui permet également de tourner en vol.

Un peu comme sur une moto, les poignées contrôleront la direction, mais aussi la vitesse et la hauteur de l’Hoverbike. Son réservoir de 30 litres annonce déjà quelque 150km d’autonomie à une vitesse de 150km/h.

Chris espère voir son Hoverbike entrer en production limitée d’ici l’année prochaine, avec un prix avoisinant les 40 000 $, et puisque classé dans la catégorie véhicule ultra léger, il ne devrait pas nécessiter de permis de pilotage. De quoi tondre sa pelouse avec style dès 2012 ! [ Hoverbike via Ohgizmo! ]