Photo au point mort sur les mobiles

©2006 20 minutes

— 

Le photophone est désormais le basique du mobile

Sur les 18 millions d'unités vendues en France l'an passé, 10,2 millions intégraient un capteur photo, selon l'institut GFK

Pour autant, la qualité d'image n'est pas en nette amélioration

Les modèles les plus performants plafonnent souvent à deux mégapixels, niveau à partir duquel les photos prises sont vraiment imprimables

Alors que l'impression de photos à domicile est en plein boom, les fabricants de mobiles misent avant tout sur la mémoire et les lecteurs MP3

« La capacité d'envoi de fichiers photo en MMS est encore limitée, et les opérateurs n'ont pas vraiment dévoilé leur stratégie de tirage d'images », rappelle Sven Totte, directeur marketing de Sony Ericsson

Mais comme de plus en plus de clichés sont pris par des photophones, ils commencent à tisser des partenariats

Ainsi, la plupart des trente nouveaux modèles Samsung prévus en 2006 n'embarqueront qu'un capteur 1,3 mégapixels

« Nous n'avons pas besoin de faire la course aux pixels, juge également Xavier des Horts, de Nokia France

C'est plutôt sur la qualité de la lentille que nous concentrons nos efforts

Un mégapixel dans les entrées de gamme, c'est notre minimum

Mais nous avons aussi annoncé un 3 mégapixels, le N80

» Quant à Philippe Barthelet, en charge de la division mobiles de Samsung, il estime que « le phénomène photo est plus un artifice marketing

Aujourd'hui, la priorité de l'opérateur, ce n'est pas la photo, mais les services qui génèrent des revenus, comme le téléchargement

» Et les usages n'ont pas bousculé la donne

Certes, il s'est vendu 400 000 imprimantes photo 10 x 15 en 2005 en France, soit quatre fois plus qu'en 2004

Mais à peine 2 % des clichés pris par un photophone sont imprimés, selon Canon

La convergence entre mobile et appareil photo pourrait donc bien en rester là

Judikaël Hirel

Génération mobile ? Selon un récent sondage réalisé par la Sofres pour l'Afom, seulement 14 % des plus de 40 ans prennent des photos avec leur téléphone mobile, contre 47 % des moins de 40 ans. Les plus mordus se recrutant sans surprise dans la tranche des 18-24 ans : 64 % d'entre eux prennent des photos avec leur mobile. 44 % des 15-17 ans envoient également des clichés depuis leur téléphone portable, tout comme 47 % des 18-24 ans.