Rap et basket, deux alliés venus de la rue

© 20 minutes

— 

Rap et basket, tous deux issus de la rue, ont toujours été intimement liés. Le jeu vidéo s’en est tout naturellement emparé. Mais aux Etats-Unis, où la NBA est reine, les attentes en termes de hip-hop sont précises. Tim Rosa, directeur marketing chez 2K, décortique sa bande-son du jeu « NBA 2K6 » : « Il y a du hip-hop sur presque tous les NBA 2K. Mais on ne se focalise que sur les artistes indépendants. Parce que leurs rythmes et leurs textes sont plus réels, plus bruts et plus puissants. Vous n’entendrez jamais 50 Cent sur nos jeux. » Côté artistes, RJD2, The Roots ou Redman ne se sont pas fait prier. « Pour la plupart de ces types, joueurs invétérés, faire partie d’un jeu vidéo est un rêve », explique Peter Bittenbender, directeur du label Decon. A. L.

BO de jeu vidéo Sortir la bande originale d’un jeu sur CD n’est pas une nouveauté. « Parappa The Rapper » avait sorti la sienne dès 1996 et tous les jeux « GTA » ont publié la leur. En dehors du rap, tous les « Metal Gear Solid » et « Final Fantasy » offrent de se replonger en musique dans l’univers du jeu, sans les images.