Découverte du premier système solaire par la sonde Kepler

<a href='http://www.gizmodo.fr'>Gizmodo.fr</a> en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Amis terriens, la découverte que la NASA vient de révéler est de premier ordre et laisse la voie (lactée) ouverte au rêve. Du rêve, on passe à la réalité avec la découverte du premier système solaire (avec plus de 3 planètes et autre que le nôtre).


Kepler est un télescope spatial conçu par la NASA pour des découvrir des planètes extra solaires (dites aussi exoplanètes) dans la voie lactée. Il a été lancé le 7 mars 2009.


Or il vient de photographier un système solaire composé d’une étoile autour de laquelle gravitent 6 planètes. Baptisé ‘Kepler-11‘, il a des similitudes avec notre système solaire mais c’est surtout le premier système solaire jamais découvert composé de plus de trois planètes (excepté le nôtre bien entendu). Il se situe à 2000 années lumières de la Terre.

Sa découverte met en effervescence la communauté scientifique et selon un chercheur de la NASA travaillant dans l’équipe ‘Kepler’: “il est incroyablement compact et plat, et il y a un nombre impressionnant de planètes en orbite autour de l’étoile – on ne savait tout simplement pas que de tels systèmes solaires pouvaient réellement exister ailleurs”.

Selon l’astronome Jack Lissauer, le nombre d’étoiles ayant un système de planètes similaire à celui de Kepler-11 est bien inférieur à 1% de toutes les étoiles.

Dans ce système solaire, toutes les planètes sont composées d’un mélange de pierres et de gaz (et peut-être même d’eau), et elles sont toutes plus grandes que la Terre. Par ailleurs, la planète la plus éloignée de l’étoile en est toutefois deux fois plus proches que ne l’est la Terre du soleil. Elle se situerait entre Mercure et Vénus si on la transposait à notre système solaire (voir photo ci-dessous).

Kepler va continuer (jusqu’en novembre 2012) son périple et prendre des photos de ce système solaire. Cela permettra de connaître avec précisions les tailles et les compositions de ces planètes et peut-être d’en découvrir de nouvelles (une septième, une huitième...).

Le nom de la sonde porte celui de l’astronome Johannes Kepler et on peut dire qu’elle le porte vraiment bien après avoir fait cette découverte. Kepler a en effet étudié l’orbite des planètes autour du Soleil (Lois de Kepler).



Les deux représentations illustrant cet article sont à mettre au crédit de l’artiste Tim Pyle et de la NASA.

[via nasa]