Les ventes 3D manquent encore de relief

TELEVISION Constructeurs et spécialistes ont revu leurs estimations à la baisse pour la fin de l'année...

Christophe Séfrin

— 

Dans les magasins, il est souvent difficile de trouver des lunettes 3D qui fonctionnent.
Dans les magasins, il est souvent difficile de trouver des lunettes 3D qui fonctionnent. — J. YEON-JE / AFP

Flash-back. En janvier 2010, le Simavelec mettait le champagne au frais. Selon le Syndicat des industries de matériels audiovisuels électroniques, le marché des téléviseurs 3D devait représenter 10% des ventes d'écrans plats en cette fin d'année. 700.000 appareils vendus, pas moins. Finalement, le bilan des ventes d'écrans plats au premier trimestre permet juste de déboucher le Champomi. Largement revues à la baisse, les estimations de l'institut GfK ne tablent plus que sur un maximum de 200.000 écrans 3D vendus cette année, soit 2% des volumes.

Trop peu de références

En attente de données officielles en cette rentrée, les constructeurs interrogés confirment la tendance. Problème selon eux, le manque de disponibilité des produits. «Pour la Coupe du monde, seul Samsung avait des téléviseurs 3D en rayons, on espérait plus de choix», indique le responsable marketing d'une grande marque japonaise, citant 70.000 à 100.000 téléviseurs 3D vendus en France à la fin août. «Nous avons trois références disponibles contre les huit initialement prévues», regrette-t-on chez Philips.

Autre difficulté pour convaincre les acheteurs, l'absence de démonstrations dans les points de vente. «Les spécialistes et magasins indépendants qui font l'effort de démontrer la 3D ont pris le pas», constate Alexandre Fourmond, directeur marketing produits et distribution chez LG.

Dans la plupart des grands magasins, difficile en effet de trouver des TV 3D et leurs lunettes actives en état de fonctionnement. Sans parler des écrans 3D diffusant en boucle des extraits du film Avatar… en 2D! Pas top pour persuader les acheteurs de débourser 1.500 euros environ… «Le manque de films 3D disponibles pour le grand public génère aussi un phénomène d'attentisme», déplore un vendeur chez Saturn. Logique implacable, les éditeurs vidéo attendent que le parc de téléviseurs 3D et lecteurs Blu-Ray 3D soit suffisamment important pour dégoupiller leurs blockbusters.

Le passif s'active

Alors que les constructeurs ont choisi de ne commercialiser auprès du grand public que des téléviseurs 3D à lunettes actives (qui intègrent de la technologie dans leur structure), une voix discordante se fera entendre fin septembre, celle de LG qui lancera un téléviseur LCD 3D de 47'' à lunettes passives (1.990 euros environ). Avantage, des lunettes valant quelques euros et compatibles avec certains salles de cinéma. Bémol, la technologie passive ne permet pas encore de diffuser de la Full HD.