Cape d'invisibilité

<a href='http://www.gizmodo.fr'>Gizmodo.fr</a> en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Je vais prendre le parti de Saint Thomas, “je ne crois que ce que je vois”. Apparemment des scientifiques de Tufts et de Boston Université revendiquent la première cape d’invisibilité. Toute en soie et recouverte d’or, la cape a encore besoin d’être améliorée. Le nouveau textile est un metamatériau. Il ne fonctionne qu’avec des fréquence terahertz qui sont à mi-chemin entre des ondes radio et la lumière infrarouge sur le spectre électromagnétique. Ces métamatériaux tirent les propriétés optiques de leur caractéristiques physiques et non pas de leurs composition chimique. Un centimètre carré de cette cape contient 10,000 résonateurs d’or. Quand de la soie est exposée à des ondes terahertz, les ondes passent à travers. Avec les résonateurs, une résonance est produite.

Les applications biomédicales sont viables.  Des détecteurs de glucose implantés dans des patients diabétiques pourraient altérer les niveaux de glucose dans le corps. La soie est biocompatible, ce qui veut dire qu’elle est mieux acceptée dans le corps humain que d’autres implants. Si cette cape est suffisamment développée pour être commercialisée, priorité aux diabétiques, les fans d’Harry Potter devront attendre.

[ecouterre]