28 jours plus tard

<a href='http://www.gizmodo.fr'>Gizmodo.fr</a> en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Avant de vous annoncer une mauvaise nouvelle, je tiens à dire que je ne suis pas spécialiste de cette mauvaise nouvelle. D’autre part, si je traduis quelque chose, je le fais de manière à rendre ce que j’ai lu compréhensible à la moyenne.

Une nouvelle mutation rend certaines bactéries résistantes à quasiment tous les antibiotiques sur le marché. Cette mutation est de plus en plus répandue sur le sous-continent indien. Elle a trouvé le moyen d’atterrir aux Etats-Unis et en Grande Bretagne. Rien ne peut être fait pour l’arrêter. Cette “superbug” NDM-1 risque de se lancer dans la mondialisation elle aussi. Bon weekend les gars!NDM-1 (ou New Delhi metallo-beta-lactamase) est une mutation génétique qui rend les bactéries assez bénignes comme E. Coli susceptibles de résister aux carbapénèmes. Les carbapénèmes sont les antibiotiques de la dernière chance qui fonctionnent là où tous les autres ont échoués. C’est la première fois que des bactéries atteignent ce niveau de résistance. Comme toujours, il faut mettre les choses en perspective, on a déjà eu des frayeurs dans le genre. Chaque fois qu’il y a une psychose générale, ça fini par se dissiper (petit pensée pour Roselyne Bachelot).

[popsci]