Nous ne sommes ni pour ni contre Apple, bien au contraire

<a href='http://www.gizmodo.fr'>Gizmodo.fr</a> en partenariat avec 20minutes.fr

— 

On reprend les mêmes et on recommence.

Nous avons longtemps été taxés d’être pro-Apple.

Mais depuis l’épisode du prototype de l’iPhone 4, que nous avons eu l’outrecuidance de dévoiler au monde avant Sa Steveté, certains d’entre vous pensent que nous sommes devenus anti-Apple.

Il existerait même une raison irréfutable pour cela:

Nous n’avons pas été invités à la keynote de présentation de l’iPhone 4.

Malheureusement c’est dans votre tête tout ça les gars… Notre appréciation d’Apple n’a pas varié d’un iota depuis des lustres. En ce qui concerne la keynote, il suffisait de suivre notre liveblog de l’événement pour constater que la non-invitation d’Apple ne nous a pas empêché le moins du monde de faire notre travail exactement comme d’habitude.

Nous aurions la dent dure contre Apple depuis la keynote? C’est plutôt vous qui avez la mémoire courte. Vous devriez relire les articles que nous écrivions bien avant l’histoire du prototype de l’iPhone 4. Nous nous sommes notamment prononcés sur un marché noir en réaction au monopole de l’App Store ou contre la censure éditoriale inadmissible opérée sur certains titres de la presse allemande.

Autrement dit, notre approche n’a pas changé: la fidélité et la vérité, nous la devons à vous, nos lecteurs. Pas à Apple. Ni à Microsoft ou à Google. Ni à Sony ou à Samsung. Voilà pourquoi nous avons révélé l’existence de l’iPhone 4. Mais si vous voulez vraiment lire des textes toujours complaisants envers vos marques préférées, quelles qu’elles soient, ne lisez pas Gizmodo mais les communiqués de presse des entreprises: ils ne disent jamais de mal de leurs produits. Mais rappelez-vous bien une chose: chez Gizmodo, les étiquettes ne valsent pas.

Un mot aussi sur les commentaires: pas la peine de crier au complot et de sombrer dans la paranoïa, ils ne sont pas effacés parce qu’ils sont anti-Apple ou anti-Gizmodo ou anti-Sony mais tout simplement parce qu’ils sont grossiers ou trollesques. Si vous n’êtes pas certain de bien comprendre, lisez ou relisez ceci avant de réagir, cela vous évitera de vous sentir persécuté par notre méchant modérateur sanguinaire qui dévore des trolls encore vivants au petit-déjeuner et que nous avons oublié de nourrir depuis le début de la semaine.

Ah, et pour ceux qui auraient oublié: Gizmodo est le blog préféré de Steve Jobs. Il le consultait principalement pour se tenir au courant de l’actu des gadgets high tech ou insolites. Et depuis peu, pour savoir si ses équipes perdent des prototypes ou si ses appareils sont un peu durs de la feuille.