Vie privée, défauts techniques de l'iPhone 4: la pression monte pour Apple

HIGH-TECH La firme à la pomme est critiquée pour sa politique en matière de gestion des données personnelles, et l'antenne de '’iPhone 4. Avec un premier risque de «class action»...

Capucine Cousin

— 

Steve Jobs et un schéma du système d'antennes de l'iPhone 4, le 7 juin (photomontage)
Steve Jobs et un schéma du système d'antennes de l'iPhone 4, le 7 juin (photomontage) — P.SAKUMA/AP-SIPA

Ouch. Après le lancement en fanfare de son iPhone 4, et des chiffres record de vente annoncés les premiers jours, Apple va devoir gérer le contre-coup. Le débat s’amplifie notamment sur les dysfonctionnements que connaîtrait l’iPhone 4, et ses problèmes d’antenne - toucher le coin inférieur gauche du mobile peut provoquer une baisse de la réception.

Conséquence, depuis quelques jours aux Etats-Unis, un cabinet d’avocats s’active pour fédérer des consommateurs mécontents et monter une action collective («class action»). Il semblerait bien qu’ils y soient parvenus, d’après Gizmodo. Motif invoqué: des négligences d’Apple ayant abouti à une «détresse émotionnelle» et à des pertes financières.

Partage des données perso des possesseurs d’iPhones 4

Autre dossier épineux pour Apple, sa politique en matière de gestion des données personnelles avec son nouveau téléphone. Car il n’y a pas qu’aux Etats-Unis qu’Apple a des soucis. En Allemagne, la ministre de la Justice, Sabine Leutheusser-Schnarrenberger, a ainsi demandé des explications à la firme de Cupertino en la matière. «Les usagers des iPhone et d'autres services GPS doivent savoir quel genre d'informations les concernant sont collectées», déclarait-elle récemment dans le Spiegel. La ministre y rappelleait que la loi n'autorise pas ce type de pratiques sans le consentement préalable des internautes. Et demande à Apple de lui indiquer quelles données sont collectées, la durée pendant lesquelles elles sont stockées, et ce qu’il en fera. Reste à savoir si Apple détaillera effectivement ces informations.

Dans le manuel de son nouveau téléphone, Apple indique se réserver le droit de partager les informations personnelles de ses clients avec des tiers. De fait, Pour la sortie d'iOS 4, Apple a amendé les clauses de son contrat de licence, avec un passage sur la géolocalisation.

Et de préciser: «pour fournir des services de géolocalisation sur les produits Apple, Apple et ses partenaires et licenciés peuvent collecter, utiliser et partager des données de localisation précises, y compris la localisation géographique en temps réel de votre ordinateur ou appareil Apple. Ces données de localisation sont collectées anonymement dans un format ne permettant pas de vous identifier et sont utilisées par Apple et ses partenaires et licenciés pour fournir et améliorer les produits et services de géolocalisation.»