La SoundSphere offre du bon son à la chaîne

christophe Séfrin

— 

Avec ses enceintes aux tweeters ­(haut-parleur des aigus) ressemblant à des yeux globuleux, la SoundSphere cultive sa différence. D'autant que la nouvelle microchaîne de Philips veut aussi jouer les divas. « Pour que ses qualités acoustiques soient parfaites, nos ingénieurs ont travaillé sept ans sur la conception de ses enceintes », assure Marilyn Koubi, chef produit audio.
Résultat, le tweeter a été isolé et rapproché du « boomer », le haut-parleur des graves. « Ainsi, l'oreille ne perçoit qu'un message sonore, comme si le son provenait d'un point unique. » Bref, ses 2 x 50 watts se font jo­liment entendre, alliant la pureté des hautes fréquences à la rondeur des graves. Par ailleurs, les enceintes étant taillées dans un seul bloc d'aluminium, aucune distortion ne perturbe l'oreille à fort ­volume.

Port USB et liaison Internet
Intégrant un lecteur CD-DVD, la Sound­Sphere se dote également d'un port USB pour lire les MP3 dont la compression son sera corrigée pour plus de qualité. Proposée en deux versions (vendues 799 € et 999 €), la « prima donna » entonne le refrain du tout numérique en haut de gamme avec en plus une liaison ­Internet pour accéder aux webradios et aux fichiers musicaux d'un ordinateur, ainsi qu'un disque dur de 160 Go. Fausses notes cependant : l'absence d'un dock iPod et d'un lecteur Blu-Ray.

La musique de salon, un des tubes de l'année

Après plusieurs années de désaffection, l'audio « résidentiel » retrouve aujourd'hui les faveurs du public. Selon l'institut GfK, le marché des chaînes intégrées verra ses ventes croître en France de 5 % cette année (1,72 millions d'appareils vendus) et celui des chaînes à éléments séparés de 2,3 % (577 000 ventes).