Les "prisonniers" du fournisseur de Microsoft

<a href='http://www.gizmodo.fr'>Gizmodo.fr</a> en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Vous le savez probablement déjà: il est fort probable que les gadgets que vous utilisez tous les jours aient été fabriqués par des ouvriers travaillant dans des conditions misérables.

Bon nombre d’entreprises hi-tech, parmi lesquelles Apple, ont été touchées. Cette fois, c’est le tour de Microsoft.

Un rapport du National Labor Committee américain décrit par le menu des conditions de travail dignes de Zola dans une usine de l’entreprise KYE, qui produit des matériels informatiques (souris, webcams et certains composants de la Xbox ) pour Microsoft.

Les ouvriers sont embauchés comme “apprentis” dès l’âge de 16 ans. Ils effectuent des journées à rallonge, généralement de 7h45 à 22h55, pour 0,54$ de l’heure, dont sont encore déduits les frais de nourriture (ce qui leur laisse un salaire net de 0,52$ de l’heure).

Comme souvent en Chine, ils dorment sur place dans des dortoirs où ils s’entassent à 14 par chambre sur des lits superposés. En guise de salle de bain, une bassine en plastique avec une éponge.

Les ouvriers décrivent la nourriture de l’usine comme horrible. Ils ne peuvent pas quitter les lieux, sauf à certaines heures. Les ouvrières sont victimes de harcèlement sexuels de la part des gardiens mâles.

Microsoft a réagi presque immédiatement à la publication du rapport, déclarant au Seattle PI: qu’ils avaient initié leur propre enquête et qu’ils prendraient des mesures si les faits étaient avérés. Ce qui est sans doute le cas. [National Labor Committee]