La NASA veut irradier des singes aux rayons gamma

<a href='http://www.gizmodo.fr'>Gizmodo.fr</a> en partenariat avec 20minutes.fr

— 

les gars de la NASA, on vous aime bien, mais faut pas pousser… des expériences d’irradiations de singes? C’est quoi cette histoire? Les années 50?

Et quoi ensuite? Vous comptez peut-être ressusciter J. Edgar Hoover?

C’est pourtant bien ce que la NASA s’apprête à faire. Non, pas ressusciter J. Edgar Hoover, mais bien utiliser des singes-écureuils pour tester les effets possibles des radiations sur les humains lors des missions spatiales de longue durée. C’est la première fois que l’agence spatiale américaine va effectuer des tests sur des singes depuis l’époque du Projet Mercury.

Ils prévoient d’irradier 27 singes-écureuils aux rayons gamma, avec une exposition correspondant à ce que les astronautes recevraient lors d’un voyage de trois ans dans l’espace. Cela ne peut aboutir qu’à deux choses: faire mourir les singes de douleur ou voir des singes verts fluo géants détruire toute la Côte Est américaine.

Il va sans dire que le projet à 1,75 millions de dollars a provoqué une levée de boucliers de la part des organisations défendant le bien-être des animaux, mais le porte-parole de la NASA Bill Jeffs a mis en avant un argument pertinent:

Les recherches financées par la NASA ont montré que des radiations spatiales simulées peuvent affecter les cellules nerveuses en culture ainsi que le comportement des souris et des rats, mais ces études sont limitées [...]. Des études sur des primates non-humains sont essentielles pour être en mesure de pouvoir prédire au mieux les effets neuro-comportementaux des radiation sur les humains.

En d’autres termes, préférez-vous que 27 singes-écureuils meurent au cours d’expérience, ou six astronautes morts dans une capsule flottant sur l’Océan Pacfique? [Space.com]