Gran Turismo en a sous le capot

TEST JEU VIDEO Gran Turismo arrive sur PSP...

Louis De La Tousche

— 

 Gran Turismo PSP
 Gran Turismo PSP — DR
Ressorti des cartons de Polyphonie Digital à l'E3 2009, Gran Turismo PSP arrive sur la portable de Sony cinq ans après son annonce. L'attente de cette première édition sur console de poche était donc énorme, notamment en l'absence d'un véritable opus sur la PS3.

Réalisation : Tout ce qu'il faut sous le capot

Peu de reproche à faire, le jeu est fluide et beau, bien que certains éléments situé en fond de champ aient tendance à apparaitre subitement. Carton rouge toutefois à la vue cockpit qui n'est rien de plus qu'un masque cachant une partie de la route. On a l'impression l'option a été ajoutée à la dernière minute... La vue sous le capot reste le grand classique pour amateurs de sensations fortes. L'autoradio a une forte tendance à diffuser de l'électro, mais vous découvrirez avec grand plaisir la possibilité de lire vos propres mp3 stockés sur votre carte mémoire. Les puristes quant à eux couperont simplement la musique pour apprécier pleinement les bruitages moteurs parfaitement reproduits.

Gameplay : c'est tout ou rien


La croix et le stick de la PSP ne sont pas connus pour leur confort et leur précision extrêmes, mais Gran Turismo réussi plutôt bien à composer avec. Il est parfois difficile de tourner de manière fluide, mais on évite généralement les gros coups de volant à chaque virage. Là où le bât blesse c'est du côté de l'accélérateur. Du fait des touches de la PSP, on ne peut pas moduler la pression sur le champignon. Du coup, c'est tout ou rien, ce qui est problématique en sortie de virage. Les touches de changement de rapport sont par défaut reléguées aux directions haut et bas de la croix, ce qui n'est vraiment pas pratique. Heureusement il est possible de changer la configuration des touches pour trouver la prise en main qui vous convient. Quant aux casse-cou qui souhaitent désactiver toutes les aides à la conduite, bon courage.

Gran Turismo


Les + : Tous les coups de volant au rendez-vous

Les sensations de pilotages sont bien là, ce qui permet de bien sentir la différence entre les 800 modèles du garage allant de la célèbre DMC DeLorean de Retour vers le futur  à la F2007 de Kimi Raikkonen. Graphiquement le jeu est propre et rend très bien sur le petit écran de la PSP, bien que certaines textures baveuses et bugs gâchent parfois le plaisir.

Les - : Pas de permis à points

L'absence de mode carrière ne permettra pas aux plus fainéants de profiter à fond du titre. Paradoxalement la présence des très contraignants permis obligeaient tous les joueurs à explorer à fond les possibilités de Gran Turismo. Le dépouillement de la vue cockpit est une honte, toute comme l'absence de modèles de voiture d'après 2004.

Trailer

Note finale : 7/10

Un tour de piste du circuit de la côte d'Azur au volant de la Ferrari F2007, ça ne se refuse pas. D'autant que jusqu'au 10 octobre, les acquéreurs d'une PSPGo peuvent télécharger le jeu gratuitement!
Au rendez-vous, de très nombreuses heures au volant des nombreux bolides proposés, mais uniquement pour les plus acharnés : l'absence d'un guide vous poussant à progresser dans le jeu laissera les moins acharnés sur le côté de la route, parmi l'une des toutes premières bornes kilométriques d'une longue et belle série.