Nos premiers clips vidéo avec l'iPod nano

<a href='http://www.gizmodo.fr'>Gizmodo.fr</a> en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Cliquer ici pour voir la vidéo.

iPod nano en main, nous avons testé la caméra vidéo et les incroyables filtres d’enregistrement. Ils sont assez fun, mais la caméra est assez bizarrement positionnée.

Ce placement un peu malheureux de l’objectif (en bas à gauche du dos de l’appareil, là où vous le tenez normalement) est dû au fait qu’il n’y avait pas assez de place pour la loger sous l’écran. L’accéléromètre ajuste l’iPod si vous voulez le tenir différemment, mais la position naturelle pour filmer des vidéos est perturbée par l’emplacement de l’objectif.

Pourquoi le Nano ne peut-il pas prendre de photos? Voici comment l’explique Steve Jobs en personne, au New York Times:

Les capteurs pour faire de la vidéo sont assez fins. Les capteurs pour faire un appareil photo, avec une résolution bien supérieure -et nous aimerions bien avoir l’autofocus - sont tout simplement beaucoup trop gros pour jamais pouvoir trouver une place dans un Nano.

Jamais? Il ne faut jamais dire jamais, Steve.

Passons maintenant en revue les différents filtres et effets spéciaux proposés par l’iPod Nano.

Cliquer ici pour voir la vidéo.

L’effet cyborg est aussi geek que cool, et colle bien à la musique que nous écoutions (c’est LP par Discovery, pour ceux qui voudraient savoir). Notez que vous pouvez entendre le click du bouton au moment où la vidéo s’arrête.

Cliquer ici pour voir la vidéo.

Le filtre de film rayé et abimé est parfait pour réaliser de vrais-faux films d’époque (les conspirationnistes devraient adorer)

Cliquer ici pour voir la vidéo.

Ce filtre façon caméra de sécurité rendrait suspect n’importe quel innocent (les conspirationnistes devraient adorer)

Cliquer ici pour voir la vidéo.

C’est le mode normal (sans filtre). Les couleurs sont un peu délavées. Notez le beau soleil sur San Francisco, et aussi le doigt qui occulte partiellement l’objectif à cause de son positionnement peu pratique.

Les deux vidéos suivantes sont identiques, l’une prise avec le Nano, l’autre avec un Flip, pour pouvoir comparer.

Cliquer ici pour voir la vidéo.

Celle ci-dessus est prise avec le Nano. A comparer avec le Flip ci-après.

Cliquer ici pour voir la vidéo.

Celle-ci est filmée avec le Flip. Le rendu des couleurs est indéniablement meilleur sur le Flip (c’est particulièrement visible avec ces fleurs à la fenêtre), et la vidéo est plus nette. Mais globalement la différence n’est pas énorme non plus, ce qui est à porter au crédit du Nano.

Cliquer ici pour voir la vidéo.

Les conditions de faible luminosité ne sont pas le point du fort du Nano. Il fait ce qu’il peut, et les camescopes de poche comme le Flip ou le Vado ne sont pas vraiment meilleurs à cet exercice, mais il vaut mieux disposer d’une bonne luminosité pour filmer avec le Nano.

Cliquer ici pour voir la vidéo.

Les gros plans sont également un point faible du Nano. Sa résolution de 640×480 pixels, dépourvue de mode macro, n’est pas suffisamment détaillée pour montrer les nuances de cette magnifique oeuvre d’art. Mais comme pour la faible luminosité, si vous cherchez dans le Nano un caméscope performant, c’est probablement que vous n’avez pas remarqué que c’est en réalité un baladeur mp3 super fin et pas un caméscope HD.

Cliquer ici pour voir la vidéo.

Le mode rayons X est assez cool et gomme certains manques de détails du Nano, même s’il ne vous servira pas tous les jours.

Cliquer ici pour voir la vidéo.

C’est le mode thermique. Pratique pour rétablir la situation si vous êtes perdu dans la jungle et que vous devez affronter un prédateur invisible venu des confins de l’espace.

Cliquer ici pour voir la vidéo.

La vision en tunnel est un autre filtre en provenance de Photo Booth. C’est l’un de nos préférés, et nous sommes ravis de le retrouver sur le Nano.