Facebook s'empare de FriendFeed

INTERNET Un nouveau pas dans la stratégie anti-Twitter du site de réseau social...

O.R.

— 

Les grèves touchant les transports publics, les universités et bientôt la fonction publique, ont suscité sur le réseau de socialisation Facebook la création de groupes hostiles à ces mouvements sociaux, souvent animés par des jeunes proches de l'UMP.
Les grèves touchant les transports publics, les universités et bientôt la fonction publique, ont suscité sur le réseau de socialisation Facebook la création de groupes hostiles à ces mouvements sociaux, souvent animés par des jeunes proches de l'UMP. — Facebook

Le célèbre site de réseau social Facebook a acquis le site FriendFeed, un outil qui permet d'agréger du contenu venant d'autres services sur Internet (Twitter, YouTube, etc). Rien de très surprenant note Techcrunch, qui souligne que ces derniers mois, Facebook s'était progressivement emparé d’outils propres à FriendFeed, notamment les «Like» («j’aime», qui permettent de souligner son intérêt pour une information partagée par l’un de ses contacts).

Avantage de FriendFeed sur Facebook: le suivi en temps réel des commentaires sur la page d’accueil, qui remontent dès qu’ils sont actualisés. Un fonctionnement plus proche de celui du site Twitter que de celui de Facebook. Cet achat ressemble donc bien à un nouvel assaut de Facebook à l’encontre du site de microblogging.

Pour Techcrunch, le plus gros gain pour le réseau social dans cette acquisition, reste néanmoins l’équipe de FriendFeed, qui comptabilise notamment des anciens de chez Google. On trouve notamment le papa de Gmail Paul Buchheit.


Avec le savoir-faire des gens de FriendFeed, espérez-vous voir l'interface de Facebook vite s'améliorer?