Google expérimente de nouvelles manières de rechercher

INTERNET Que valent «Google News Time Line» et «Similar images search»....

Philippe Berry

— 

La page des résultats de Google News Timeline
La page des résultats de Google News Timeline — Capture
De notre correspondant à Los Angeles 


Si Google est le leader incontesté de la recherche en ligne, l’expérience reste des plus austères. Des mots clés, une liste de liens, d’articles ou d’images... Malgré quelques expériences, et l’injection d’une mini dose de sémantique, la manière de chercher –et surtout de présenter les résultats– n’a guère changé depuis 10 ans. Jusqu’à lundi, jour choisi par Google pour dévoiler «Similar images search» et «Google News Times Lines».

 

Dans la grande tradition de la firme de Mountain View, les deux applications ont été développées par des employés sur les 20% de leur temps consacré à des projets personnels. Parce que c’est la récession, et que Google a la réputation de parfois s’attarder sur des projets inutiles pour ensuite les tuer (hello Lively), l’entreprise veut désormais proposer plus tôt ses expérimentations dans Labs. Histoire d’avoir un retour du public et de trier le bon grain de l’ivraie.

 

Paris la ville, ou Paris Hilton

 

Les homonymes, c’est parfois fâcheux pour rechercher des images. Taper «Paris» dans Google images et vous obtenez en vrac des photos de la Tour Eiffel, des seins de Paris Hilton ou d’un plan de métro. En utilisant Similar Search en revanche, on peut ensuite cliquer sous une image pour n’avoir que celles lui ressemblant.

 

 

Le résultat est plutôt très satisfaisant. Google utilise notamment une analyse des couleurs. En clair, si vous cliquez sur une photo de «Paris by night», vous n’aurez que des photos de nuit. Une recherche similaire «Brad Pitt et Angelina Jolie » sera, elle, globalement sensible à l’orientation (qui est à droite, qui à gauche).

 

Elle est belle ma frise

 

La «timeline», ou frise chronologique, c’est l’une des tendances de ces derniers mois. «Google News Timeline» permet d’afficher les résultats de Google News par jour, semaine, mois, année ou décennie. L’aspect graphique est assez proche d’un Google Calendar, et on se déplace dans la timeline avec une grande fluidité.

 

Mais là où l’outil est le plus puissant, c’est dans la sélection des sources (articles, images, vidéos, citations, journaux, agences ou magazines, résultats de sport) et des catégories (cinéma, télé, jeu vidéo...). A l’usage, Google a encore un gros boulot à faire sur la pertinence des résultats (surtout dès que l’on s’écarte des derniers sujets d’actu). Et pour l’instant, on ne peut pas choisir la langue (l’anglais domaine donc). On peut malgré tout ruser via des requêtes type «site: 20minutes.fr sarkozy», mais les articles s’arrêtent à janvier 2009.

 
 
Face à la concurrence?
 

Visuellement, les timeslines de Google n’en jettent pas autant que celles de Dipity. Mais ce dernier, d’abord orienté réseau social, nécessite qu’un utilisateur les crée manuellement.

 

Du côté des moteurs de recherches, Cuil (fondé par des anciens de Google) propose des timelines plus minimalistes, mais pas pour toutes les recherches. Enfin, pour ceux qui veulent une recherche plus ludique que fonctionnelle, Viewzi reste l’un des plus innovants.