OnePlus lance une montre connectée inspirée par l’univers d'« Harry Potter »

MAGIQUE Il s’agit d’une édition limitée à quelques milliers de copies

Amelie Van Hecke pour 20 Minutes
— 
Une montre connectée Harry Potter commercialisée
Une montre connectée Harry Potter commercialisée — Geeko

OnePlus s’est lancé dans le commerce des montres connectées au printemps dernier avec la OnePlus Watch, entrant ainsi en concurrence directe avec l’Apple Watch qui domine le marché. Après plusieurs éditions spéciales, comme la CyberPunk 2077 et la Cobalt, la marque propose désormais un modèle qui devrait séduire les fans de l’univers de Harry Potter.

Hormis le design tiré du monde créé par J.K. Rowling, les fonctionnalités de la montre restent exactement les mêmes que celles de la OnePlus Watch classique. Aucune mise à jour technique n’a été réalisée pour ce modèle.

Une montre connectée Harry Potter commercialisée
Une montre connectée Harry Potter commercialisée - Geeko

Un écusson pour chaque maison

Sur le bracelet en cuir vegan, on retrouve l’écusson de Poudlard. Il existe six cadrans différents, dont quatre qui peuvent être choisis en fonction de votre maison (Gryffondor, Serpentard, Serdaigle ou Poufsouffle). L’objet est vendu dans une boîte représentant le mur de briques menant au quai 9 3/4. Il y a aussi quelques animations particulières, notamment lors des moments de chargement ou au démarrage de la montre.

Une montre connectée Harry Potter commercialisée
Une montre connectée Harry Potter commercialisée - Geeko

Pour l’instant, cette montre ne sera commercialisée qu’en Inde et son prix s’élève à 16.999 roupies, soit à peu près 200 euros.

Cependant, les fans de la première heure s’étonneront peut-être de ce choix de la part de OnePlus, quand on sait que J.K. Rowling a toujours tenu son univers loin de la technologie et qu’elle prête aux sorciers une attitude plutôt condescendante vis-à-vis de celle-ci. Comme elle l’affirme : « Lorsque vous pouvez invoquer n’importe quel livre, instrument ou animal avec un mouvement de baguette et le mot *Accio !* ; lorsque vous pouvez communiquer avec des amis et des connaissances au moyen d’un hibou (…) ; lorsque votre journal contient des images animées et que des objets du quotidien vous parlent parfois, Internet ne semble pas un endroit particulièrement excitant. »