Le co-fondateur d'Apple sur la piste de «Dancing with the stars»: la revanche du geek

TELEVISION Steve Wozniak entamera un pas de cha-cha lundi soir...

Philippe Berry

— 

La danseuse Karina Smirnoff et le co-fondateur d'Apple, Steve Wozniak
La danseuse Karina Smirnoff et le co-fondateur d'Apple, Steve Wozniak — ABC
De notre correspondant à Los Angeles 

Elle est sublime, svelte et gracieuse. Il est mal rasé, bedonnant et a deux pieds gauches. Elle, c’est Karina Smirnoff, danseuse professionnelle ukrainienne. Lui, c’est Steve Wozniak, le génial co-fondateur d’Apple. A partir de lundi, la belle et le geek seront partenaires dans l’émission «Dancing with the stars», diffusée sur la chaine américaine ABC.
 

«Dancing with the stars», c’est un peu la version tango et paso doble de «La nouvelle star». Chaque semaine, devant trois juges et plus de 20 millions d’Américains, des couples constitués d’une célébrité et d’un professionnel de la danse s’affrontent sur la piste. A la fin, il ne peut en rester qu’un.

 
Avec Lil’ Kim et Denise Richards
 
En général, «Dancing with the stars» recrute plutôt parmi les people et les anciennes gloires du sport que les techies. Cette année, Steve sera notamment opposé à Lil’ Kim et Denise Richards.
 

Que va donc faire «Le WoZ» dans cette galère? «Etes-vous devenu fou?», lui demande «Wired». «Je me le demande encore», plaisante-t-il. «Dans la vie, il y a ceux qui ont un naturel sens du rythme. Et puis il y a moi».

 

Quand on fabrique son premier ordinateur à 13 ans, on n’est pas vraiment invité aux boums. Steve n’est même pas allé à sa prom, le traditionnel bal à la fin du lycée. Il explique:«J’ai grandi dans mon petit monde technologique. Les ados populaires méprisaient les gens comme moi. Je ne voulais pas aller à leur fête et être un suiveur.»

 
«Je sais compter jusqu’à 4»
 

Depuis, Steve a gagné des millions en créant Apple avec Steve Jobs (photo d'archive ici) –l’Apple I et II, c’est surtout lui. Il s’est marié (selon certains, il danse avec sa femme en cachette), se consacre surtout à des activités philanthropiques, et pour le show, a suivi un entrainement intensif, six heures par jour.

 
 

«Quelles qualités avez-vous», lui demande Cnet? Lui: «Well, je sais compter jusqu’à 4, ça devrait être utile». Mais selon sa partenaire, «il s’amuse et prend tellement de plaisir que c’est impossible de ne pas l’aimer».

 

Il peut déjà compter sur le soutien de tous les nerds. D’abord ils tweetent et bloguent à fond. Mais surtout, si Steve leur demande «de ne pas pirater les ordinateurs de l’émission», ils devraient voter en masse pour leur champion.

 
Selon vous, Steve est-il fou ou courageux? A-t-il une chance d’aller jusqu’au bout?