Google I/O 2021: Android 12, alliance avec Samsung, futur de la visioconférence... Revivez tous les annonces de la keynote

LIVE Revivez la grand-messe pour développeurs de Google et les annonces de la keynote principale avec nous

P.B.

— 

Project Starline, de Google, permet de voir un proche en 3D sur un écran spécial.
Project Starline, de Google, permet de voir un proche en 3D sur un écran spécial. — Google

L'ESSENTIEL

  • Annulée l'an dernier à cause de la pandémie de Covid-19, la grand-messe pour développeurs de Google se tient virtuellement de mardi à jeudi.
  • L'entreprise devrait dévoiler un nouveau design d'Android et sans doute tenter un come-back sur les smartwatchs et les tablettes.
  • Sauf surprise, il devrait toutefois falloir patienter avant de découvrir le Pixel 6, attendu à l'automne.

A VOIR

A LIRE

 

20h55: C'est terminé

Une chouette conférence, où Google continue d'améliorer ses produits avec l'IA, un nouveau design coloré d'Android 12, une alliance avec Samsung sur l'OS pour smartwatch, et un peu de rêve avec le futur de la visioconférence de Starline.

20h45: Project Starline, la visioconférence du futur, avec du présentiel en 3D

Google a gardé un peu de magie pour la fin et dévoile Project Starline. C'est, pour faire simple, la visioconférence du futur, qui permet d'avoir un modèle photoréaliste de son interlocuteur en 3D sur un écran spécial devant soi. Avec des caméras haute-résolution, un modèle est créé, compressé et envoyé via le Web, mais il faut un écran spécial (qui coûte sans doute une fortune) pour avoir cet effet volumétrique de la vidéo. Attention, c'est, semble-t-il, surtout destiné aux entreprises, pour du présentiel qui ne nécessite pas de casque de réalité virtuelle.

 

 

Attention, cela n'est pas destiné au grand public, plutôt aux entreprises.

20h40: Google s'allie avec Samsung pour son OS pour smartwatch

C'est peut-être la plus grosse annonce de cet I/O: le prochain OS de Google pour smartwatch est développé en partenariat avec Samsung, une fusion de Wear OS et Tizen (Samsung va abandonner Tizen, semble-t-il), afin d'unifier les plateformes et mieux concurrencer Apple.

 

20h25: Des palettes de couleurs dynamiques dans Android 12

C'est le gros redesign attendu. Google passe de son "Material design" à "Material You". Avec des thèmes de couleurs dans Android 12 (d'abord sur les smartphones Pixel) qui s'adapent au fond d'écran, pour aller plus loin que les thèmes sombres/clairs. A voir en pratique mais sur les exemples, c'est assez chouette. Et Google va adapter tous ces services et apps à ce design.

 

20h10: L'IA créée des «live photos» à partir d'images fixes

A partir de deux ou trois photos fixes, l'intelligence artificielle peut deviner les images manquantes pour créer une animation. C'est un peu comme l'IA de Deep Nostalgia, mais en moins creepy.

 

20h00 : Petites améliorations de Google Maps

Bon, ce n’est pas life-changing, mais Google Maps va s’adapter à l’heure pour mettre en avant certains commerces (les boulangeries le matin, les bars le soir). Et après les embouteillages de voitures, Maps affichera aussi la densité de piétons près de certains lieux touristiques, pour savoir si cela vaut le coup d’y aller.

 

19h55: Megan Rapinoe ou Simone Biles dans votre salon

Petit démo sympa en réalité augmentée, avec des athlètes célèbres modélisés en 3D pour analyser leurs gestes depuis le canapé.

 

19h45: Le Google assistant devient plus intelligent

Google a mis l'accent sur la compréhension du language. Par exemple en demandant à l'Assistant «J'ai fait une rando au Mont Adams au printemps et je voudrais faire le Mont Fuji à l'automne prochain, comment est-ce que je dois me préparer différemment?»

Le modèle va comparer les différences du Mont Adams et Fuji (altitude, rythme d'élévation), puis la saison (à l'automne, il pleut au Japon) pour suggérer des chaussures de randonnée.

19h40: La vie privée Google Photos mieux protégée

L'appli photos de Google va permettre de plus facilement désactiver la géolocalisaion, et proposera des albums secrets protégés par mot de passe pour cacher ses selfies confidentiels.

19h30: Un ordinateur quantique d'ici 10 ans?

Google a embauché l'acteur Michael Pena pour présenter ses avancées en informatique quantique. Selon le Wall Street Journal, Google espère commercialiser un ordinateur quantique d'ici 2029.

 

19h25: Démonstration impressionnante d'une conversation naturelle avec l'IA

Jusqu'à présent, les modèles de Google restaient très scriptés. La machine sonnait presque comme un humain, mais le dialogue devait être sur un thème précis (réserver un restaurant, par exemple). Là, le nouvelle modèle LAMDA peut discuter de sujets ouverts. On a eu une démonstration d'une discussion avec la planète Pluton, et surtout avec un avion en papier en papier. Qui explique ce qu'il ressent en volant, qu'il s'est une fois écrasé dans une flaque. Google a clairement gardé un exemple presque parfait, et Sundar Pichai précise que le modèle est expérimental, et répond parfois n'importe quoi. Mais on est un peu plus près d'une IA capable de passer le test de Turing.

 

19h15 : L’assistant de langage de Google va intégrer l’écriture inclusive

En plus de la grammaire et des fautes, l’assistant de langage de Google va désormais intégrer l’écriture inclusive, par exemple suggérer de remplacer « chairman » par « chairperson ».

19h10: La vision de Meet intégrée à Docs et Sheets

Google commence en présentant une nouvelle plateforme collaborative, Smart Canvas, qui intégre des outils de gestion de projet à ses applis classiques. Avec l'arrivée de la vidéo de Meet directement intégrée dans Google Docs/Sheet.

 

19h00: C'est parti (et c'est en direct)

La conférence est virtuelle, mais bien en direct, avec le patron de Google, Sundar Pichai en live depuis Mountain View. Il commence évidemment avec une pensée à tous ceux frappés par le Covid-19, et notamment l'Inde (d'où il est originaire). Il est à la tête de Google depuis 2015, mais en 2019, les fondateurs ont quitté la direction d'Alphabet. Pichai est donc désormais le seul à la barre. Et on attend de voir sa vision, alors que l'innovation semble plafonner chez Google.

18h55: Bonjour à tous, on s'échauffe avec des Blobs chanteurs

Comme d'hab, on a droit à une performance musicale très weird de Google en avant-show, avec une performance mélangeant l'humain et l'IA avec des Blobs chanteurs en guest.

 

Les grandes conférences tech sont (presque) de retour. Annulée l’an dernier à cause de la pandémie, Google I/O, la grand-messe pour les développeurs du géant de Mountain View, se déroule cette année en visioconférence de mardi à jeudi. Et Google, qui a davantage fait l’actualité récemment avec des bad buzz (procédure antitrust aux Etats-Unis, polémique sur le limogeage controversé d’une chercheuse noire) que par ses innovations, est attendu au tournant.

On devrait découvrir un redesign ambitieux d’Android 12, avec des thèmes de couleur adaptés au fond d’écran, et des widgets/notifications complètement revus. Laissé en friche par Google, WearOS pourrait enfin sortir de son coma, alors que les rumeurs sur l’arrivée prochaine d’une montre Pixel Watch se multiplient. Idem du côté des tablettes, où Android, à la peine face à iOS sur la productivité, veut se ressaisir. Et le Google Assistant, qui stagne après des progrès intéressants, devrait également dévoiler ses nouvelles fonctionnalités.

Google I/O étant avant tout porté sur le software, on ne devrait pas voir le Pixel 5a et encore moins le Pixel 6, même si les nouveaux écouteurs Pixel Buds devraient être de la partie. On espère quand même avoir des nouvelles de la nouvelle puce maison de Google, surnommée Whitchapel, qui devrait secouer la galaxie Android jusqu’ici dépendante du géant Qualcomm. Rendez-vous à partir de 19 heures 20 Minutes pour suivre les annonces de la keynote principale en direct. En espérant rêver un peu.