Amazon se lance dans le secteur de la coiffure en exploitant les possibilités de la réalité augmentée

COIFFURE 2.0 C’est à Londres qu’Amazon a décidé de lancer cette nouvelle activité avec l’ouverture d’un premier salon

Martin Vanroelen pour 20 Minutes

— 

Amazon souhaiterait concevoir sa propre cryptomonnaie
Amazon souhaiterait concevoir sa propre cryptomonnaie — Geeko

Pour le « Amazon Salon » de coiffure dans l’East End de Londres, Amazon a mis le paquet : deux étages et 140 m² remplis de technologies High Tech dernier cri. Grâce à une webcam incrustée dans le miroir, les clients pourront visualiser leurs visages en réalité augmentée en temps réel avec leur future nouvelle coupe, teinture ou autre. Une fois décidés sur leur coupe, ils seront pris en charge par l’équipe de la coiffeuse et styliste londonienne Elena Lavagni pour assurer un rendu plus que fidèle.

Contrairement aux épiceries sans caisses, Amazon n’aurait aucune intention de se lancer dans le business des salons de coiffure. Ce concept serait en fait l’occasion pour la firme de montrer son savoir-faire technologique : « Il s’agira d’un lieu expérimental où nous présentons de nouveaux produits et de nouvelles technologies, et il n’est pas prévu actuellement d’ouvrir d’autres salons Amazon », affirme le blog officiel de l’entreprise. En plus de la réalité augmentée, Amazon compte bien montrer sa technologie « pointer et apprendre », permettant au client de pointer de la main le produit qui les intéresse sur les étagères pour avoir plus d’infos dessus et éventuellement en commander grâce à un QR code.

Un coup marketing

Si Amazon ne s’intéresse pas aux centres de soins, la firme se lance en revanche bel et bien dans la vente de cosmétiques et de mode. Ce salon expérimental semble donc être également un coup marketing pour en faire parler.

L’Amazon Salon ne sera dans un premier temps ouvert qu’aux employés de la firme. Mais les quidams seront admis dans les semaines à venir.